Vous lisez : L'appel des montagnes - Parcours d'une future CRHA en Alberta

Marie-Frédérique Gagnon, future CRHA et ancienne représentante universitaire de l'Ordre pour l'Université du Québec en Outaouais nous partage sa grande aventure qui aujourd'hui l'amène à exercer la profession au Château Fairmont du lac Louise dans le parc national de Banff en Alberta.

Je n’avais jamais vraiment été du type « aventurière ». Jusqu’à il y a de cela quelques mois, j’étais bien dans la vie que je menais au Québec. J’avais ma famille, mes amis, mon chien, un nouvel appartement et un emploi prometteur. Il y a à peine 1 an, je n’aurais jamais cru que je quitterais tout cela pour partir vers l’inconnu comme je viens de le faire. Mais pour bien comprendre les raisons pour lesquelles je me suis retrouvée ici, je crois qu’il est important de revenir en arrière.

J’ai commencé mon baccalauréat en administration des affaires en 2014 à Gatineau, avec l’option coop. Ma première année d’université a été plutôt tranquille, j’allais à mes cours (j’étais d’ailleurs un peu « nerdy » et je me mettais beaucoup de pression pour avoir de bonnes notes), je ne parlais pas à grand monde de nouveau et je retournais chez moi après l’école, « that’s it ». Ce petit mode de vie relax m’a satisfaite pour un moment, mais cela a fini par passer.

Pour ma deuxième année, je me suis donc embarquée dans le grand monde des compétitions interuniversitaires. C’était une grosse étape qui m’a fait sortir de ma zone de confort à 100 %. J’ai adoré le « rush » d’adrénaline de ma première résolution de cas, au Symposium GRH de 2015. À partir de ce moment, j’ai carburé aux compétitions et je me suis impliquée de plus en plus auprès de la communauté étudiante. Je voulais toujours faire plus, essayer de nouvelles choses ou faire partie d’un autre comité étudiant.

Entre temps, j’avais commencé la portion « coop » de mon programme. J’ai eu l’occasion de faire deux stages en ressources humaines et gestion au bureau du vérificateur général du Canada à Ottawa ainsi qu’un troisième dans une firme d’ingénieurs à Montréal. Dans chaque stage (chacun d’une durée de 4 mois), je parvenais à obtenir plus de responsabilités et de défis, ce que j’adorais! Je travaillais principalement en recrutement et intégration des nouveaux stagiaires et employés.

Un peu avant ma graduation, en décembre 2017, j’ai commencé à être stressée à propos du « après ». Je ne savais pas encore où j’allais me retrouver à la fin de mes études et ce n’était pas très rassurant pour une planificatrice comme moi. Je passais des entrevues pour des postes qui me semblaient corrects, mais sans plus. Quand je me suis fait recruter sur LinkedIn (d’où l’importance de bien maintenir son profil!!) par une grande entreprise d’énergie renouvelable basée à Gatineau, je me disais que je voulais faire toute ma carrière avec cette compagnie! J’avais obtenu un poste dans un domaine des ressources humaines que j’avais moins eu l’occasion de toucher auparavant, soit les avantages sociaux et régimes de retraite. Je trouvais que ce nouveau poste était complémentaire à l’expérience acquise durant mes stages et je me suis lancée à pieds joints dans cette expérience. J’avais aussi pris la décision de m’inscrire à l’examen d’équivalence de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés et je savais que l’appartenance à un ordre professionnel serait un atout pour ma carrière.

Après un peu plus d’un an à ce poste, par contre, je me suis retrouvée dans le même piège que les fois d’avant : j’avais besoin de quelque chose de nouveau. Que ce soit dans ma vie personnelle ou professionnelle, il y a quelque chose qui manquait. J’avais besoin d’aventure, de « thrill », de sortir de ma zone de confort pour de bon. J’avais pensé faire un voyage, partir quelques semaines seule et essayer d’apprendre à me connaître en même temps, mais le bon moment ne semblait jamais arriver.

À peu près au même moment, je suis tombée sur une annonce sur Internet affichant un poste de « HR advisor – Health and Benefits » pour une compagnie hôtelière réputée. Je ne sais pas comment cette annonce s’est rendue jusqu’à mon ordi (les pros du marketing numérique le savent sûrement…), car le poste à pourvoir était loin, à 3014 km de chez moi, plus précisément dans les Rocheuses canadiennes. J’ai lu la description de poste et je me suis dit : WOW! Je crois avoir ce qu’ils recherchent! Je pourrais m’essayer, pour le « fun », pour me sentir aventurière! De toute façon, c’est quoi les chances qu’ils me choisissent MOI parmi tous les autres candidats? Malgré tout, j’avais un feeling qui restait : et si c’était possible? Je faisais tout plein de recherches sur l’endroit, regardais des vidéos, photos et lisais des articles.

Après quelques mois sans nouvelles, j’ai arrêté peu à peu d’y penser. J’étais un peu déçue, mais je me disais que ce n’était peut-être pas fait pour arriver, après tout. J’ai été ultra surprise quand, un après-midi, alors que je revenais du bureau, le fameux courriel est arrivé : ils souhaitaient me parler! Ce n’était que la première étape d’entrevue, un « préscreening », mais ma tête s’affolait et je m’imaginais déjà vivre dans ce paradis. Après ce premier contact, j’ai été invitée à participer à une entrevue par vidéoconférence. Une fois l’entrevue terminée, j’étais encore plus fébrile : j’avais des chances d’avoir le poste! Il y avait encore deux autres entrevues à passer, mais j’avais de l’espoir!

Le lendemain, j’étais dans mon auto quand j’ai reçu un appel provenant d’un indicatif régional de l’Alberta. Je ne croyais vraiment pas recevoir de nouvelles aussi rapidement, et j’ai cru que quelqu’un de mieux s’était présenté et que j’allais apprendre que je n’avais pas été sélectionnée… J’ai bien failli rentrer dans le derrière de l’auto devant moi (façon de parler), quand je me suis fait annoncer que j’avais obtenu le poste! (Je tiens ici à préciser que j’ai utilisé le mode mains libres de ma voiture #sécurité.)

À partir de ce moment, au volant de mon auto, les préparatifs pour ce qui allait être le plus grand « roadtrip » de ma vie ont débuté. Restez à l’affût de mon prochain article pour en apprendre plus sur les nombreuses péripéties qui ont marqué mon voyage!
#AVENTURECRHA

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie