Vous lisez : À faire et à éviter

L’entretien est généralement l’étape de sélection décisive dans le processus d’embauche. Or, l’attente entre la période de rencontres et le verdict peut être longue et préoccupante pour le candidat. Suite à l’entrevue, certaines attitudes peuvent jouer en votre faveur et d’autres peuvent s’avérer des erreurs considérables. À l’exception de contre-indications spécifiées par le recruteur, voici les attitudes à adopter et celles à proscrire dans un contexte de post-entrevue.

2 trucs à faire

  • Remercier ou relancer le recruteur au bon moment : l’entrevue s’est bien déroulée? Concernant le suivi, si le recruteur a spécifié le moment où il vous contactera et que vous n’avez toujours pas de nouvelles pendant les jours suivant cette période, vous pouvez alors le relancer. S’il n’a pas spécifié de période de temps en particulier, il est généralement conseillé d’attendre une semaine avant de le contacter. Veuillez joindre le recruteur par la voie qui a été privilégiée lors des précédents échanges, soit par téléphone ou courriel. S’il ne répond pas à votre appel téléphonique, laissez-lui un message vocal. Ne le relancez qu’une seule fois et mentionnez que vous êtes toujours aussi motivé à occuper le poste en question. 

    Le message se doit d’être concis tout en démontrant que votre intérêt pour l’emploi est encore plus ressenti suite à la rencontre. Si jamais vous avez oublié d’amplifier ou de justifier certaines réponses au cours de l’entretien, c’est le moment d’apporter des précisions à votre discours, mais il ne faut pas en ajouter trop. Ce mot pourrait faire une différence positive ou négative si vous faites partie de l’échantillon de candidats s’étant démarqués.
     
  • Accepter une réponse négative avec amabilité : dans le cas d’une réponse négative, restez poli, ouvert et professionnel. Au lieu de répondre d’un ton sec en démontrant votre déception, demandez-lui les motifs de son choix afin de vous améliorer pour vos prochains entretiens d’embauche, mais ne jamais trop insister. Vous pouvez également lui dire de ne pas hésiter à vous joindre si jamais il a besoin de vos services dans le futur. En plus de faire preuve de résilience, votre réaction en dira long sur la manière dont vous réagissez face à un obstacle. Si vous faites partie des candidats de choix s’étant présentés à l’entrevue, on pourrait peut-être vous recontacter plus tôt que vous ne le pensez pour un poste semblable ou connexe. N’oubliez pas que les expériences d’entrevues font aussi partie du processus de réseautage!

2 trucs à éviter

  • Ajouter le recruteur sur les médias sociaux : n’ajoutez pas le recruteur sur les médias sociaux ou tout autre membre de l’organisation que vous avez croisé lors de votre visite. Il s’agit d’un geste prématuré et intrusif qui pourrait vous faire passer pour quelqu’un de présomptueux. Faites preuve de professionnalisme jusqu’à la fin de la délibération concernant le poste à combler. 
     
  • Cesser la recherche d’emploi : même si une entrevue s’est bien déroulée, ce n’est pas une raison pour mettre votre recherche d’emploi en suspens. Comblez l’attente en continuant vos recherches, vous saurez rebondir sur d’autres possibilités dans le cas d’une réponse négative tout en rentabilisant votre temps.

À vous de jouer! Bonne chance!

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie