Vous lisez : Nouveaux enjeux en relations de travail
Comme bien des aspects du monde du travail, les relations de travail connaissent depuis quelques années un bouleversement en profondeur. Les impératifs économiques, sociaux, démographiques et politiques exercent une pression extraordinaire sur les entreprises. Qu’ils s’expriment par la rareté de main-d’oeuvre qualifiée, la concurrence mondialisée ou le nouveau système de valeurs défendu par les jeunes générations, ils rendent totalement inadéquate et inefficace l’approche traditionnelle qui oppose employeur et employés, voire services et employés entre eux.

S’adapter au contexte et faire en sorte que tous les membres d’une organisation soient conscients de la nécessité d’établir, de vivre et de gérer les relations autrement, pour le bien de tous, y compris de l’entreprise, n’est pas chose simple. Les dirigeants, comme les salariés et les professionnels en ressources humaines doivent modifier complètement leur façon de faire et miser sur l’atout dorénavant reconnu comme le plus puissant, l’humain. Qu’est-ce que ça veut dire?

Nous l’expérimentons tous quotidiennement, il n’y a de véritable relation que si la communication est franche et ouverte. Il n’y a de partenariat productif que si la confiance mutuelle est au rendez-vous. Ne retrouvons-nous pas là les ingrédients de base qui, opportunément, sont l’apanage des humains que nous sommes? Bien sûr, nous ne les mettons pas toujours en valeur et nous ne pouvons pas toujours compter sur leur pouvoir de persuasion. Les événements actuels où les grandes puissances mondiales s’opposent dans une guerre commerciale qui nuira à tout le monde l’illustrent avec beaucoup d’éloquence.

Mais dans nos organisations, nous pouvons exploiter ces forces remarquables et commencer à transformer progressivement la culture. D’ailleurs, les nombreux facteurs qui l’ébranlent déjà, notamment l’inclusion de la diversité, la conciliation travail-vie personnelle, la cohabitation générationnelle, nous donnent autant d’occasions de mettre en pratique nos talents de leader, de négociateur et de médiateur.

Marianne St-Pierre-Plamondon, CRHA

Les éternels ennemis syndicats-employeurs se positionnent de moins en moins comme tels, et heureusement. Ni les uns ni les autres ne peuvent ignorer la complexité et l’influence du contexte qui détermine les conditions où doivent évoluer, et durer, leurs organisations. Ils comprennent qu’il est beaucoup plus profitable d’affecter les ressources là où elles serviront à améliorer la performance, le bien-être, la mobilisation et la fidélisation.

De plus, les atmosphères de méfiance et d’animosité ne stimulent plus personne. De part et d’autre, il n’y a plus rien à prouver outre l’intérêt commun porté à la vitalité de l’entreprise et à l’engagement essentiel des employés.

Nous occupons une position privilégiée au coeur de ce défi. L’établissement et le maintien de relations de travail franches, ouvertes, respectueuses et qui veillent aux intérêts de toutes les parties exige du courage et une vision englobante tournée vers le futur. Nous avons toutes les compétences pour réussir ce tour de force. Nous connaissons le pouvoir de l’écoute, de l’empathie et de la reconnaissance. Nous savons comment mettre en valeur les aptitudes de chacun et créer des équipes à la synergie optimale.

Alors, à nous de jouer!

Source : Revue RH, volume 21, numéro 2, avril/mai/juin 2018.
Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie