Vous lisez : Une place à revendiquer…

Longtemps, les femmes ont revendiqué l’accès à tous les secteurs du marché du travail, que ce soit en politique, dans les médias ou dans les métiers traditionnellement masculins. Pour plusieurs, c’est une problématique qui n’est plus d’actualité. Mais qu’en est-il de la place des femmes aux plus hauts niveaux de responsabilité et de décision? Que fait-on pour les inclure dans les équipes de direction? Comment exercent-elles leur leadership?

Pour répondre à ces questions, Effectif a fait appel aux lumières de plusieurs experts. D’entrée de jeu, dans un entretien accordé à Effectif, Sandrine Devillard, de McKinsey France, affirme que « se priver des femmes, c’est se priver de la moitié des talents! » Elle s’étonne également que la situation évolue si peu, même si la mixité dans les équipes de direction est une priorité pour beaucoup d’entreprises européennes. C’est aussi le cas au Canada où, révèle un article qui décrypte l’ADN de la femme leader, « seuls 17,7 % des postes de haute direction dans les entreprises canadiennes sont occupés par des femmes ». Propos sur lesquels Ruth Wright, du Conference Board du Canada, renchérit : « Dans les hautes sphères des entreprises et du gouvernement, les femmes ne gagnent pas de terrain. »

Donc, il reste du chemin à parcourir... Et c’est aussi la constatation du Dossier, qui suggère aux entreprises d’instaurer des environnements qui facilitent l’avancement des femmes dans la hiérarchie organisationnelle. À cet égard, certaines entreprises, comme vous le découvrirez au fil de votre lecture, comptent déjà sur le mentorat au féminin.

Convaincu pour sa part de la rentabilité de la présence des femmes aux postes de leadership, le président de Bombardier Aéronautique mise sur une stratégie favorisant la diversité au sein de l’équipe de direction.

Dans ce numéro, nous vous présentons quelques autres articles sur divers sujets. L’un porte notamment sur la gestion du changement, dont dépend souvent l’évolution des entreprises. Un autre démontre que c’est en allant sur le terrain que le professionnel RH peut découvrir ce qui fait avancer son entreprise.

Prenez aussi connaissance des résultats d’une enquête réalisée auprès de membres de l’Ordre sur les pratiques de rémunération et les types de motivation, qui nous apprend que l’argent motive peu ou mal. À propos de motivation, ne manquez pas le texte d’un expert américain sur la façon de créer un esprit de corps dans une entreprise virtuelle. Fort instructif!

Bonne lecture!

Francine Sabourin, CRHA, éditrice

Source : Effectif, volume 15, numéro 3, juin/juillet/août 2012.

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie