Vous lisez : Nouvelles priorités pour les RH : humaniser les normes et standards
Le travail des gens en RH est plein de complexité. Le printemps 2019 sera effervescent pour nous. L’ampleur des défis tout autant! Notre profession n’aura jamais été aussi populaire.

Le travail des RH a longtemps été un travail administratif et d’arrière-plan. Mais les temps changent! Les enjeux du monde du travail sont de plus en plus critiques, et donc stratégiques. Chaque décision compte à tous les niveaux hiérarchiques, et ces décisions ont des incidences humaines, économiques et sociétales importantes. Tous les professionnels RH, et surtout les CRHA, doivent être prêts à ouvrir les discussions sur ce que notre société demande de nos environnements de travail.

Dans la dernière année, les professionnels RH ont dû s’adapter à plusieurs changements législatifs survenus en succession rapide. On n’a qu’à penser à la mise à jour de la Loi sur les normes du travail, à la nouvelle obligation pour les employeurs d’avoir une politique de prévention du harcèlement et à la légalisation du cannabis. Et ce, sans compter la possible mise à jour de la Loi sur la santé et la sécurité du travail.

Ces obligations ont des répercussions sur les opérations RH en contexte de transformation. Il s’agit de revoir les obligations avec créativité. La technologie s’annonce une alliée pour accélérer notre travail, mais elle ajoute à celui-ci le défi d’actualiser nos compétences. Les changements rapides de la technologie et la rareté des talents mettent au défi notre travail de plani- fication de la main-d’œuvre, nous obligeant à adapter nos plans plus fréquemment.

Comment répondre rapidement à ces défis? Faire appel aux profils atypiques et aux « slasheurs » (travailleurs polyvalents cumulant plusieurs activités) pour pourvoir les postes partiellement et augmenter le talent ponctuellement. Ces nouvelles options sont des décisions à profonde incidence sur le court terme, mais fragilisent la sécurité éco- nomique des travailleurs. Comment nos décisions RH peuvent-elles à la fois assurer le rendement immédiat et le développement durable?

Le défi est celui de l’harmonisation des processus de priorisation et de décision avec le défi de rigueur, de rapidité et de diversité.

Aujourd’hui, on se rend davantage compte des conséquences sociales de nos décisions RH. Miser sur le bien-être et le rendement peut rendre les gens, les familles et le Québec plus heureux… ou pas! Nos mauvaises décisions RH peuvent entraîner des effets importants sur les personnes, les familles, les entreprises (attraction) et notre société. Faire du Québec le meilleur endroit où travailler dans le monde repose en grande partie sur notre crédibilité et sur notre capacité d’influence et donc de décision.

Bref, lorsque les décisions ne tiennent pas compte des lois et des gens, elles risquent de se transformer en scandales. Soyons vigilants!

Source : Revue RH, volume 22, numéro 2, avril/mai/juin 2019.


Références bibliographiques

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie