Vous lisez : Guylaine Tremblay, CRIA

Responsable du service de la surveillance technologique et du centre de service de Saint-Hyacinthe à la Sûreté du Québec

Votre premier emploi

Policière.

Ce qui vous a fait choisir les RH comme profession

J’avais pour but de devenir gestionnaire et je voulais plus d’outils pour gérer le personnel. J’ai hésité entre le baccalauréat en administration et celui en relations industrielles. Finalement, j’ai été davantage interpelée par le bac en relations industrielles. J’ai ensuite poursuivi à la maîtrise en développement organisationnel.

Le meilleur conseil qu’on vous ait donné

C’est qu’il faut prendre soin des gens qui nous entourent. On ne sait jamais quand nous allons les recroiser.

Une passion en dehors du travail

Je suis une amatrice de course, mais je suis surtout passionnée par mes trois beaux garçons, âgés de 16, 14 et 12 ans.

Un chiffre qui vous a étonné récemment

Ce n’est pas tout à fait un chiffre, mais plutôt une tendance. C’est la vitesse à laquelle la technologie évolue.

Vos sources d’information RH/RI

Le Portail de l’Ordre des CRHA, des articles sur LinkedIn et mon mentor dans l’organisation où je travaille.

Ce qu’on sous-estime trop en RH/RI

On sous-estime beaucoup trop l’importance des connaissances en matière de ressources humaines. Il y a encore trop de gens qui ne reconnaissent pas l’importance de ces connaissances et du fait qu’elles peuvent les aider dans leur gestion de personnel. C’est un avantage pour un gestionnaire que de se développer au niveau RH.

Votre destination de rêve

Cet été, je vais escalader le Kilimandjaro. C’est un défi que je suis prête à relever.

Vos goûts sont-ils sucrés ou salés?

J’aime bien le « mix » des deux. J’aime bien le chocolat à la fleur de sel.

Source : Revue RH, volume 21, numéro 3, juillet/août/septembre 2018.
Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie