Vous lisez : Les modes d’apprentissage tendance

Au printemps 2013, un colloque international de grande envergure sur la formation en entreprise, le congrès de l’American Society for Training and Development, s’est tenu à Dallas aux États-Unis. Parmi les faits saillants qui s’en sont dégagés, on note par exemple que les nouvelles technologies gagneront encore en importance dans le domaine de la formation et que les modes d’apprentissage qui conjuguent technologie et pédagogie favoriseront en plus l’autonomie de l’apprenant. Voici cinq modes d’apprentissage tendance en entreprise qui, selon les experts présents au congrès, devraient gagner en popularité au cours des années à venir.

  • Les applications d’enseignement électronique sans fil et les micromodules d’apprentissage – La recrudescence de ces médias de formation courts appliqués à des situations d’apprentissage en entreprise est directement liée à l’augmentation de l’utilisation des téléphones intelligents et des tablettes numériques. Ils permettent d’apprendre rapidement et à tout moment et, surtout, ils procurent une très grande autonomie.
     
  • L’apprentissage en réseau – Les réseaux sociaux d’apprentissage en entreprise sont de plus en plus employés en formation, car ils favorisent l’apprentissage et la socialisation tout en créant un environnement pédagogique plus riche; ils offrent non seulement la possibilité d’interagir, mais aussi de suivre des apprenants, toujours dans une optique d’apprentissage en continu et en collectif.
     
  • La ludification – Ce concept pédagogique est issu de l’idée que la prédisposition de l’humain au jeu facilite son apprentissage et peut même l’amener à adopter un certain comportement. Ainsi, des mécanismes du jeu seront davantage utilisés pour créer des formations portant sur des situations d’apprentissage ou de travail.
     
  • Le mentorat – Le co-apprentissage fait de plus en plus partie intégrante du paysage en formation et, dans les entreprises, il est déployé grâce à des méthodes, à des modèles et à des outils avancés. Ainsi, le mentorat s’y impose naturellement, et le mentorat inversé commence aussi à y prendre davantage d’espace. Ce dernier est employé tout particulièrement en situation d’apprentissage des nouvelles technologies et des médias sociaux, où ce sont souvent les plus jeunes employés qui guident les plus âgés.
     
  • L’application des neurosciences – Lorsque les formations sont élaborées, les apports des études scientifiques concernant la connaissance du fonctionnement du cerveau permettent d’innover. Ces données sont utilisées pour imaginer l’avenir de la formation et l’adapter selon les employés à former.

Source : Effectif, volume 17, numéro 1, janvier/février/mars 2014.


Sources
Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie