Vous lisez : Cobook, notre révolution d’affaires.

Avec la COVID-19, les changements ont bousculé nos vies et celles des entreprises à une vitesse vertigineuse. Cela dit, la situation a aussi été propice pour un retour vers ses valeurs, sa mission et sa vision. Dans Cobook, (jeu de mots pointant à Coboom, entreprise dont l’auteur Catherine Dubé est la cofondatrice et directrice générale), on part en voyage pour redécouvrir ce « trio étoile » et apprendre comment bâtir une Entreprise responsabiliséeMD.

Qu’est-ce que l’Entreprise responsabiliséeMD?

L’Entreprise responsabiliséeMD est en fait une recette développée autour « de principes fondamentaux qui nous permettent d’inventer, un pas à la fois, une organisation du travail plus humaine, motivante et performante ».

Pour ce faire, pensez plutôt à un modèle de type cellulaire, où « le pouvoir est redonné à ceux qui réalisent les choses, les VRAIES choses – celles qui créent de la valeur pour les clients » nous dira l’auteur. Des équipes responsables se forment autour d’objectifs communs.

Le trio étoile : valeurs, mission, vision

Pour Catherine Dubé, tout part des valeurs dans une Entreprise responsabiliséeMD. Les valeurs doivent bien représenter l’entreprise puisqu’elles constituent le premier filtre décisionnel. L’étape facile est de les définir; l’enjeu est de mettre de l’avant au quotidien, ajoute l’auteur. Il en est de même pour la mission et la vision. Ce trio étoile est comme un train dira-t-elle. « La mission et les valeurs sont le code de vie à l’intérieur du train ». La vision devient la destination et la vitesse du train. Ces trois filtres constituent la base même de l’Entreprise responsabiliséeMD. Pour illustrer un parcours duquel s’inspirer pour transformer une entreprise, Catherine Dubé nous relate le parcours de Coboom!

Finis les titres, bienvenue aux cellules et aux chapeaux

D’emblée, soyons clairs : les titres disparaissent dans une Entreprise responsabiliséeMD. Dans le processus de transformation, les employés s’associent à des cellules et portent des chapeaux. Les rôles, les responsabilités et les pouvoirs appartiennent aux cellules et non aux personnes. Une cellule est composée de plusieurs chapeaux. Les chapeaux, ce sont les responsabilités comme telles et elles peuvent être temporaires, transférées, etc. L’auteur nous fournit des détails sur le fonctionnement d’une cellule. Plus on lit, plus ça devient limpide.

Bibliographie

  • Dubé, Catherine
  • Cobook, notre révolution d’affaires. L’Entreprise responsabiliséeMD.
  • Date de parution : septembre 2019
  • Éditeur : Coboom
  • Pages : 97
  • Sujet : Leadership
  • ISBN : 9782981858702 (298185870X)
  • Prix : 31,95 $

Des changements de culture sont à prévoir

Pour développer l’Entreprise responsabiliséeMD, Coboom s’est aussi inspirée du livre de Michael E. Gerber, E-Myth Revisited : Why Most Small Businesses Don’t Work and What To Do About It. Un grand classique qui explique entre autres, les trois grands rôles que le chef d’entreprise doit jouer s’il veut réussir. Ces rôles, ce sont ceux de l’entrepreneur, du gestionnaire et du technicien. Ce chapitre est très intéressant, car il aide à bien saisir son rôle et ses responsabilités, de même qu’à en parler.

Chez Coboom, les employés travaillent moins d’heures et performent plus. Quand même pas mal! Il n’y a plus de feuilles de temps non plus. On fait du yoga le lundi parce que la santé des employés importe. L’entreprise s’appuie sur des technologies collaboratives, notamment Facebook Workplace. La rémunération a été revue pour en faire un élément de reconnaissance des compétences au lieu d’être liée à l’expérience de la personne. Bref, vous trouverez dans l’ouvrage, de bons conseils et suffisamment d’exemples pour comprendre les avantages du modèle.

Une histoire québécoise inspirante

Pour conclure, au Québec, peu d’entreprises ont emboité le pas vers ce nouveau modèle d’Entreprise responsabiliséeMD ou libérée, diront certains. C’est pourquoi le cas de Coboom est intéressant à découvrir et surtout, inspirant. Bravo à Coboom et à Catherine Dubé de partager le chemin parcouru.

Source : Revue RH, volume 23, numéro 3, septembre/octobre 2020.

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie