Vous lisez : Nos quatre vérités RH : la pratique dans un contexte de transformation accélérée

Comme professionnel en ressources humaines, j’ai toujours prôné la transparence, avec mes clients comme avec mes collègues. Nous devons être en mesure de nous communiquer nos quatre vérités afin de grandir et d’avoir davantage de succès comme équipe, comme organisation, et ultimement comme société. À titre de nouveau président du conseil d’administration depuis mai dernier, je vous propose d’avoir cet échange transparent entre nous, professionnels membres CRHA et CRIA. J’essaierai ainsi de soulever quelques pistes de réflexion qui, j’espère, serviront à remettre en question certaines de nos approches auprès de nos organisations.

Un des points centraux sur lesquels notre profession a mis l’accent lors des deux dernières décennies est la crédibilité de la fonction. Toutefois, la question demeure à savoir si un membre des ressources humaines est présent à la table des décideurs, avec le comité de direction de l’entreprise. Mais quelle est l’utilité d’être « à la table » si le point de vue n’est pas considéré? Comme professionnel en RH ou RI, est-ce que votre rétroaction est demandée avant une fusion ou une acquisition? Arrive-t-il encore que des réorganisations se produisent sans que vous ayez eu à intervenir? Qu’en est-il de promotions impromptues?

Malheureusement, nous avons trop souvent tendance à croire que, dans ces situations, notre mobilisation est acquise. Après tout, n’avons-nous pas toute la compétence, l’expertise et la connaissance de l’entreprise pour contribuer de façon significative? La clé réside néanmoins dans la crédibilité, perçue par nos partenaires d’affaires, de la contribution que nous pouvons apporter à l’organisation. À cet effet, je vous propose trois questions pour évaluer si vous réussissez à faire rayonner votre compétence dans l’organisation :

  1. Comprenez-vous la chaîne de valeur de l’entreprise où vous offrez un service?
  2. Êtes-vous en mesure de comprendre les résultats financiers de votre entreprise au point d’en discuter avec un professionnel du domaine des finances ou de la comptabilité?
  3. Comment exercez-vous votre courage managérial au quotidien

Si vous répondez par l’affirmative à ces trois questions, vous pouvez dire que votre crédibilité est établie de manière solide dans votre organisation.

Philippe De Villers, CRHA

Vous êtes donc apte à contribuer pleinement à sa vigueur et à son évolution, en mettant à profit votre bagage de professionnel en RH ou RI. Et l’époque dans laquelle nous pratiquons est sans aucun doute propice à ce genre d’exercice!

Arrêtons-nous un instant pour constater l’ampleur des défis ressources humaines auxquels nos organisations font face. Celles-ci se transforment en accordant de plus en plus de place aux automates et aux outils d’intelligence artificielle : de nouvelles compétences sont requises chez nos employés, de nouveaux emplois sont à inventer! Il faut donc recruter, rémunérer et développer ces nouveaux travailleurs. En parallèle, vieillissement de la population, intégration de nouveaux arrivants et pénurie de main-d’œuvre de plus en plus aiguë : nos organisations ont besoin d’une image de marque irréprochable et de programmes d’attraction/rétention hors du commun pour ne pas souffrir de ce choc démographique.

J’ai la ferme conviction que nos professionnels membres ont la compétence, l’expertise et la capacité de déployer des solutions permettant aux entreprises de relever avec succès les défis RH actuels. Cependant, le savent-elles toutes? Sinon, il faut continuer à travailler d’arrache-pied afin de démontrer que la place que nous avons acquise à la table des décideurs est non seulement méritée, mais elle est nécessaire pour la survie et le succès de l’organisation.

Source : Revue RH, volume 22, numéro 4, octobre/novembre/décembre 2019.

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie