Vous lisez : CIMA+ : se maintenir au sommet de l’excellence

Chacun connaît désormais l’importance des gens au sein des entreprises. Certains travaillent consciemment à mettre en place des pratiques pour attirer les meilleurs dans leur domaine et travailler avec eux. Dans le contexte actuel de pénurie et de concurrence pour la main-d’œuvre, ces investissements rapportent plus que jamais. À ce sujet, nous avons rencontré deux passionnés œuvrant chez CIMA+, pour qui l’excellence se cultive tous les jours : François Plourde, président et chef de la direction, et Eric Dumouchel, CRHA, vice-président aux ressources humaines.

CIMA+, fondée en 1990, est une société multidisciplinaire spécialisée en ingénierie, en gestion de projets, en urbanisme, en nouvelles technologies et en environnement. 2200 personnes y travaillent, regroupées au sein de plus de trente bureaux au Canada et à l’international. Il s’agit d’une grande entreprise qui a grandi avec les gens qui la composent. François Plourde, nommé président et chef de la direction en 2014, y travaille depuis 30 ans. Il est l’un de ceux qui ont choisi Eric Dumouchel, CRHA, pour être le leader RH. Les deux hommes partagent le désir d’être proches des gens et de faire tout en leur pouvoir pour mettre en place les conditions leur permettant de grandir et d’évoluer.

« Ce qui caractérise notre culture, c’est la proximité avec les gens, dit François. Nous faisons confiance aux gens, ils sont autonomes, et ils ont droit à l’erreur. » Eric ajoute : « Ici, les gens ont facilement accès aux dirigeants. » Ces bases solides font en sorte que depuis 20 ans, CIMA+ est reconnue par le groupe AON comme un employeur de choix dans le cadre de processus dirigés au Québec. Chaque année, un sondage de mobilisation est complété par la très grande majorité des employés. À la réception des résultats, des actions sont rapidement posées afin que les employés voient que leur opinion compte. Ce qui fait que les résultats s’améliorent constamment. Cette année encore, François et Eric sont très fiers de pouvoir dire que CIMA+ continue d’être reconnue à ce titre. Il s’agit d’un travail de longue haleine. On n’atteint pas ces niveaux d’excellence du jour au lendemain.

La joie et la fébrilité de conduire une Ferrari!

« Lorsque je suis arrivé en 2010, je joignais une équipe forte qui avait déjà d’excellents résultats. C’est comme si l’on m’avait mis une Ferrari entre les mains!

C’est exaltant, mais tu veux bien faire les choses et la conduire comme il se doit », raconte Eric. En effet, en joignant une organisation qui a d’excellents résultats, il est normal de se questionner sur la valeur ajoutée que l’on peut y apporter en tant que professionnel RH. Eric a pris le temps de comprendre la culture de l’organisation, comme lui avait sagement conseillé François, ce qui lui a permis de jeter les bases de son équipe et d’une structure RH qui soutient les valeurs et les croyances en place. Aujourd’hui, ils sont près d’une trentaine à travers le Canada à soutenir l’organisation dans sa croissance. Il s’agit d’un ratio étonnamment bas comparativement à d’autres entreprises. Mais ils ont du succès parce qu’ils travaillent ensemble et parce qu’ils apprennent constamment des meilleurs.

Stimuler constamment la passion

Offrir les meilleurs services-conseils exige de pouvoir compter sur les meilleurs talents. Cette croyance fondamentale est l’un des fers de lance de François. Il est constamment à la recherche des pratiques de gestion qui feront la différence pour que les gens donnent le meilleur d’eux-mêmes. « Il y a de ça quelques années, je suis allé à une rencontre avec des dirigeants d’entreprises reconnues comme des employeurs de choix. J’ai écouté attentivement ces dirigeants. J’ai compris que plusieurs offraient à leurs employés de devenir actionnaires de l’entreprise. Rapidement, nous avons mis en place un programme d’actionnariat. Et j’ai pu constater la différence », explique François. « Plus de 60 % de nos gens sont actuellement propriétaires de l’entreprise », confirme Eric, qui est lui-même associé et qui l’apprécie grandement. Il y a un lien de plus qui se crée avec les gens de cette façon, et ça les incite à vouloir continuellement donner le meilleur d’eux-mêmes.

Mais il y a plus. Afin que les valeurs se traduisent en comportements, certaines actions précises ont été mises en place. Par exemple, un programme de développement du leadership, intitulé Horizon+, permet aux participants de travailler sur un projet réel, de faire des recommandations qui sont étudiées et mises en oeuvre avec le soutien du comité de direction. « La dernière cohorte a travaillé sur un réaménagement des espaces de travail et sur le déploiement du bureau sans papier. La mise en oeuvre est déjà en cours et nous attendons un rapport de suivi », raconte François avec enthousiasme.

CIMA+ en quelques chiffres :

  • Fondée en 1990
  • 2 200 employés
  • Plus de 30 bureaux au Canada et à l’international

La culture permet vraiment aux gens de soumettre leurs idées et, surtout, de les faire avancer. « Nous permettons à des gens de la relève de faire de la formation par observation avec des membres du comité de direction. Nous encourageons l’émergence des idées et tentons de les soutenir dans leur réalisation. En fait, le nom CIMA+ a été trouvé lors d’un concours ouvert à tous les employés! Et tout ça en restant conscients que ces heures investies sont précieuses. Nous gardons, malgré tout, le cap sur la profitabilité », explique Eric.

Des valeurs précieuses, auxquelles on tient vraiment

Tout au long de notre entretien, nous avons constaté comment les valeurs sont essentielles pour François et Eric. Elles sont importantes parce qu’elles permettent d’agir, de produire des résultats concrets et de toujours se maintenir dans l’excellence. L’identification et le développement de la relève, où de nombreux associés sont rapidement identifiés et nommés, ou encore la mise en place de l’équipe RH, qui travaille en synergie même à distance, tout ça leur a permis de soutenir la croissance de la firme tout en déployant un système RH intégré.

CIMA+

Ces valeurs sont aussi exprimées dans les moments où ça va moins bien. Parce que ça arrive! Il y a eu des moments où la précarité de l’économie a fait en sorte que François et Eric ont dû laisser partir des gens, même des gens de l’équipe RH. Mais ils l’ont fait ensemble, en étant proches des gens et avec beaucoup de transparence. Eric raconte : « Lorsque j’ai dû couper deux postes au sein de mon équipe, je me suis assis avec les personnes touchées et je leur ai demandé : “Comment allons-nous faire ça ensemble?” Ça n’a pas été facile, mais en fin de compte, je suis content d’avoir conservé d’excellentes relations avec ces personnes. Puis, le reste de l’équipe s’est retroussé les manches et nous avons travaillé sur nos projets, malgré tout. »

Valeurs de CIMA+ :

  • Éthique et intégrité
  • Entrepreneuriat et agilité
  • Esprit d’équipe
  • Excellence, innovation et passion
  • Responsabilité sociale

Agir, ça veut aussi dire essayer et apprendre. Un jour, suite à une vacance imprévue au comité de direction, Eric a accepté de relever le défi de devenir aussi responsable du marketing. Cette association des RH et du marketing est une pratique de plus en plus répandue, mais elle l’est moins sur le plan de l’organisation du travail et de la structure organisationnelle. Bien que ça n’ait pas été évident au départ, ce cumul de rôles et de responsabilités est désormais un réel atout. Par exemple, lors de la refonte de l’image de marque, Eric a naturellement harmonisé ces travaux avec ce qui se passe à l’interne et avec la vision stratégique. Aussi, on sent l’influence du marketing dans les projets RH d’Eric. Dans le cadre de la révision de l’offre des avantages sociaux, la personnalisation et la proposition de valeur sont au centre des préoccupations.

Toutes les actions ont une portée significative

« Au tout début de ma carrière, un gestionnaire s’est occupé de moi et m’a démontré de la considération. Je ne l’ai jamais oublié. Encore aujourd’hui, lorsque je quitte le bureau et que je croise une personne en train de travailler, je ne lui dis pas simplement bonsoir. Je m’arrête et je prends le temps de lui demander sur quoi elle travaille, de démontrer mon intérêt et mon soutien », raconte François. Il a compris qu’on redonne ce qu’on a reçu. Toutes ces personnes vont certainement redonner à leur tour, se souvenant comment elles se sont senties avec François.

Ce souci constant de faire en sorte que les gens se sentent importants et à leur place chez CIMA+ est aussi présent dans le cadre des projets de croissance et d’expansion, de même que dans les projets RH. « Nous revoyons nos modes d’organisation. Nous voulons faire en sorte de distribuer encore plus le pouvoir au sein des différentes équipes. Nous avons divers comités de travail sur l’innovation et la gouvernance, par exemple. Nous sommes conscients que nous devons sans cesse nous renouveler », explique François.

La cime est la partie la plus haute d’une montagne. La note A+ récompense l’excellence reconnue par tous. La fusion de ces deux éléments donne CIMA+. Désormais, lorsque nous allons chercher un synonyme d’excellence, nous allons tout de suite penser aux gens de CIMA+. Nous leur souhaitons de continuer à piloter une Ferrari pendant encore longtemps!

Source : Revue RH, volume 22, numéro 4, octobre/novembre/décembre 2019.

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie