Vous lisez : Reinventing Jobs: A 4-Step Approach for Applying Automation to Work
Grands conférenciers au Congrès RH 2018, Ravin Jesuthasan et John W. Boudreau signent un nouvel ouvrage intitulé Reinventing Jobs : A 4-Step Approach for Applying Automation to Work, publié à l’automne 2018 chez Harvard Business Review Press. L’automatisation et l’intelligence artificielle appliquées au travail sont au cœur de cet excellent ouvrage.

De plus en plus de gens s’interrogent sur l’automatisation du travail, et avec raison. Quel sera son impact au sein de l’organisation? Comment faut-il l’entrevoir? Qu’est-ce que ça implique? Pour ce faire, les auteurs nous accompagnent dans une réflexion profonde sur le sujet. Ils nous expliquent ce qu’est l’automatisation et nous montrent comment celle-ci peut transformer le travail et l’organisation de façon globale.

Si vous êtes de ceux qui se posent ce type de questions, vous adorerez découvrir l’approche-cadre structurée en quatre étapes. Cette approche, bien documentée et accompagnée de tableaux et de graphiques explicatifs, nous permet de mieux comprendre comment l’automatisation s’installe dans une organisation et de voir quelles opportunités elle crée. Des cas très concrets d’organisations ayant déjà amorcé ce virage nous sont présentés avec conviction, notamment dans les secteurs bancaire, pétrolier et médical. Starbucks et McDonald’s sont aussi citées en exemple pour illustrer comment l’une et l’autre se sont positionnées vis-à-vis de l’automatisation. Très intéressant.

Les quatre étapes de l’approche pour l’automatisation du travail

« Cette approche-cadre vous permettra de mieux comprendre les tenants et aboutissants des tendances qui émergent, de saisir comment l’automatisation peut transformer votre organisation et comment devenir le porteur de cette transformation. »

Les quatre étapes sont les suivantes :

  1. Déconstruire les emplois en tâches élémentaires afin d’identifier celles qui peuvent être automatisées. Sont-elles répétitives ou variables, indépendantes ou interactives, ou encore de nature physique ou mentale? Étape cruciale !
  2. Évaluer la performance de l’emploi et sa valeur stratégique. Cette étape permet d’identifier le « retour sur la performance améliorée » et de répondre à la question suivante : « Qu’est-ce que ça donne d’automatiser? »
  3. Identifier les sources possibles d’automatisation par type : automatisation par des processus robotiques, automatisation cognitive et intelligence artificielle, et robotique collaborative ou sociale. C’est ici que l’automatisation devient réelle !
  4. Optimiser le travail automatisé : un processus en perpétuel mouvement à mettre en place. Est-ce que l’automatisation agit à titre de substitut à une tâche? Augmente-t-elle une tâche? Ou en génère-t-elle une nouvelle?

Redéfinir l’organisation, le leadership et les travailleurs

« L’optimisation du travail automatisé nécessite des changements fondamentaux quant à la définition du leadership et de son exécution dans une organisation. »

Prendre conscience du rôle que les leaders auront à occuper dans ce contexte d’automatisation devrait retenir l’attention de plusieurs. Un « nouveau leadership » serait appelé à émerger, dont le rôle serait de veiller à améliorer le travail, à optimiser la combinaison idéale entre le travail automatisé et le travail réalisé par un humain, et ce, en mode continu. Un leadership plus démocratique aussi, plus fluide, s’annonce selon les auteurs.

Réinventer les emplois, ce n’est pas l’affaire d’un jour. Les auteurs insistent d’ailleurs sur le fait que l’on se doit tous d’envisager notre travail et notre carrière comme « un processus de contenu à déconstruire et à réinventer de façon continue ». Heureusement, cet excellent ouvrage nous permet de mieux comprendre ce qui se trame dans le domaine de l’automatisation et comment l’intégrer au sein des organisations.


Référence bibliographique

JESUTHASAN, Ravin et John W. Boudreau (2018). Reinventing Jobs. A 4-Step Approach for Applying Automation to Work. Brighton, Harvard Business Review Press, 224 pages.

Source : Revue RH, volume 22, numéro 1, janvier/février/mars 2019.

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie