Vous lisez : Réflexions et conseils sur l’avenir de notre profession
Il faudra bien s’y faire : nous sommes dans une nouvelle ère où les changements technologiques, démographiques et sociaux influencent de façon radicale le monde des affaires où les spécialistes de la gestion humaine doivent de plus en plus s’approprier un nouveau langage numérique.

Les logiciels RH constituent l’un des marchés les plus populaires du secteur logiciel. Selon un sondage mené par Capterra, cette industrie de plus de 14 milliards de dollars regroupe des centaines de solutions (« Talent Management Industry User Research Report », 2016). Les représentants se vantent tous de vous fournir le Saint Graal qui répond à tous vos besoins de recrutement, de gestion de talent, de performance et de rémunération. Bref, pendant que vous regarderez les reprises d’Unité 9 ou de Révolution sur votre tablette, tranquille dans votre nouveau hub de relaxation, les technologies vont gérer seules votre organisation… Euh, pas vraiment!

Il n’en demeure pas moins que les normes d’efficacité ne sont plus les mêmes, et la technologie devient un incontournable. La technologie RH comporte trois défis majeurs pour l’entreprise :

  • Aider les leaders et les employés à migrer vers une culture numérique;
  • Intégrer les nouvelles plateformes, applications et approches;
  • Se porter garante d’une véritable expérience empathique.

Pourquoi moderniser sa gestion de talent?

Selon un autre sondage mené par Capterra, les logiciels de gestion de talent peuvent avoir un effet notable sur l'embauche, avec 66 % des entreprises témoignant d’une amélioration évidente de leur processus. Les résultats sont de l’ordre de 46 % pour la formation et de 43 % pour la rétention des employés. Aujourd’hui, c’est plus de 75 % des recruteurs et des gestionnaires de talent qui emploient une certaine forme de logiciel de recrutement ou de suivi de candidats. Parmi ces recruteurs et gestionnaires, la grande majorité, soit 94 %, disent que le logiciel a amélioré leur processus d'embauche (« Recruiting Software Impact Report », 2015).

Les architectures technologiques RH, connectées aux plateformes opérationnelles et financières, supportées par des outils d’analyse sophistiqués et des technologies cognitives, constituent le futur de notre profession : les données! Pour faire simple, il s’agit de faire ce que la psychologie fait depuis plus d’un siècle, soit mesurer le comportement humain, mais en lui attribuant une logique de création de valeur à une vitesse grand V. Les résultats donnent une crédibilité sans équivoque et une vraie portée stratégique à un service qui a toujours été perçu comme un centre de coûts.

La mesure des retombées d’une démarche de prévention en santé sur les coûts d’assurances ou celles d’un programme de reconnaissance sur les coûts liés au roulement ne semble pas encore très répandue. Il est étonnant qu’à ce jour, si peu d’entreprises procèdent à ce genre d’analyses en 2019. À tous nos collègues RH : préparez-vous, parce que la vague s’en vient rapidement!

Ne faites pas votre épicerie sur une rage de bouffe

Quel logiciel recommandons-nous? Un logiciel de diagrammes permettant de cartographier vos processus. En somme, définissez vos besoins réels avant de magasiner! C’est comme faire sa liste avant d’aller à l’épicerie. Ça coûte beaucoup moins cher, ça limite l’impact des pièges créatifs du marketing et ça évite le gaspillage.

Aussi, achèteriez-vous une voiture sans faire un essai routier? Alors, pourquoi acheter un logiciel qui peut impacter votre efficacité organisationnelle sans l’avoir testé? Certains représentants sont réticents à aller au-delà de la simple démo ou à vous montrer l’interface d’administration, alors que d’autres seront très fiers de vous la montrer, voire de vous faire essayer leur solution. Sans être une preuve scientifique, cela donne un indice sur la qualité du produit. Des sites gratuits comme Capterra et GetApp sont de très bonnes sources pour vous aider dans vos recherches.

Finalement, avant de vous lancer, calculez le retour sur le capital investi dans votre projet. Les mises en oeuvre de logiciel peuvent avoir un effet important sur votre efficacité. Cependant, certaines automatisations n’en valent pas la chandelle. S’il faut prendre 40 heures de programmation et payer les coûts de licences pour automatiser un rapport qui prend une heure par mois à générer, peut-être que vous devriez laisser faire… même si la tâche est très ennuyante. Autrement, si votre ROI est positif, ce sera l’argument facile pour convaincre votre directeur des finances.

Les algorithmes ne sont pas à la veille de remplacer notre créativité ou notre empathie. Contrairement à nous, ils n’ont pas d’émotions. C’est pourquoi nos équipes n’ont jamais autant eu besoin que nous soyons des leaders du changement technologique.

Source : Revue RH, volume 22, numéro 1, janvier/février/mars 2019.


Références bibliographiques

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie