Vous lisez : Comment tirer profit de la formation continue obligatoire?
Marie-Pier Dupuis (nom fictif), CRHA, est conseillère en ressources humaines en entreprise depuis trois ans. Son employeur ne rembourse pas les coûts de ses formations et Marie-Pier n’a pas suffisamment d’économies pour assister aux formations de l’Ordre. Résultat : un avis de défaut de la part de l’Ordre lui annonce qu’il lui manque 58 heures de formation à effectuer. À la réception de l’avis de l’Ordre, Marie-Pier soupire. Elle est la seule de son service qui est membre de l’Ordre et elle trouve ses collègues chanceux d’être exemptés de ces obligations. Elle se demande comment elle pourra réaliser ses heures de formation continue sans affecter son travail ni ses économies.

Vos obligations en lien avec la formation continue obligatoire

Le monde du travail étant en évolution constante, les CRHA/CRIA ont le devoir d’actualiser les connaissances acquises durant leurs études, et ce, dans le but de fournir des services professionnels de qualité tenant compte des normes de pratique reconnues dans leur domaine[1].

À titre de professionnel, le CRHA/CRIA doit effectuer 60 heures de formation continue par période de référence. Qu’entend-on par période de référence? La période de référence est de trois ans. Celle en cours a débuté le 1er avril 2018 et se terminera le 31 mars 2021.

La dernière période de référence a pris fin le 31 mars 2018. Marie-Pier a reçu un avis de défaut et elle devra mettre son dossier en règle avant le 1er juin 2019. À défaut de faire cela, le processus de non-conformité sera appliqué et, finalement, comme tous les membres qui ne se seront pas conformés, elle sera radiée du Tableau de l’Ordre le 1er juillet 2019. Elle pourrait ainsi perdre le titre de CRHA et la notoriété professionnelle qui y est associée.

Le saviez-vous...

Il est maintenant possible de reporter jusqu’à 12 heures excédentaires sur la prochaine période de référence, une fois effectuées les 60 heures requises.

Profitez des activités de formation gratuites

flexibilité. En effet, il n’est pas obligatoire de suivre les formations données ou préapprouvées par l’Ordre. De plus, plusieurs activités de formation sont gratuites ou à faible coût, notamment les suivantes :

  1. Autoapprentissage : vous pouvez accumuler jusqu’à 15 heures d’autoapprentissage par période de trois ans en lisant des articles de revue ou en ligne, des ouvrages spécialisés, ou en visionnant des capsules sur le web dont le contenu concerne la gestion des ressources humaines ou les relations industrielles;
  2. Mentorat : que vous soyez mentor ou mentoré, les heures consacrées aux rencontres sont admissibles à titre de formation continue, et ce, pour un maximum de 15 heures par période de référence;
  3. Rédaction d’un article : la rédaction d’un article, sur un sujet lié à la gestion des ressources humaines ou aux relations de travail, et sa publication dans une revue spécialisée peuvent être comptabilisées dans vos heures de formation continue;
  4. Formation ou conférence : le CRHA/CRIA qui donne une formation ou prononce une conférence sur un sujet lié à la gestion des ressources humaines ou aux relations industrielles peut faire reconnaître cette activité.

Ainsi, Marie-Pier a accès à une foule d’options pour cumuler d’ici le 1er juin 2019 les heures manquantes à sa formation continue, gratuitement ou à faible coût.

Planifiez vos formations

Afin de vous conformer aux exigences de la formation continue et d’en tirer un maximum d’avantages, il est préférable d’adopter dès le début de chaque période de référence les habitudes suivantes :

  • Déterminez vos besoins. Faites le bilan de vos acquis et de vos besoins en formation continue et demandez à votre supérieur des suggestions qui permettraient d’améliorer la qualité de votre travail pour vos mandats actuels et futurs;
  • Mettez à jour votre dossier en ligne de formation continue chaque fois que vous participez à une activité de formation;
  • Conservez les preuves justificatives de vos heures de formation continue déclarées 12 mois après la fin de la période de référence de trois ans;
  • N’oubliez pas la formation gratuite en déontologie, désormais obligatoire pour chaque période de référence.

Source : Revue RH, volume 22, numéro 1, janvier/février/mars 2019.

  1. Code de déontologie des conseillers en ressources humaines et des conseillers en relations industrielles agréés, art. 2 et 3.
Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie