Vous lisez : Renouveler les relations du travail pour impacter demain
Les gestionnaires et les professionnels RH vivent actuellement une transition déterminante. Ils ressentent le besoin des différents acteurs de voir les relations en milieu de travail évoluer dans une réalité et des perspectives différentes et surtout, de placer la personne au centre des préoccupations et de l’organisation du travail.

Un contexte nouveau

Il devient désuet de parler de capital humain et de relations patronales-syndicales. La collaboration et la négociation recherchent plus que la détermination et qu’une certaine amélioration des conditions de travail.

À suivre pour 2018

Pour 2018, nos politiciens ont préparé un menu riche en réflexions et en transformations pour les gestionnaires et les professionnels RH : accommodements raisonnables dans les services publics; prévention des violences à caractère sexuel; légalisation de la marijuana; poursuite de la réorganisation du réseau de la santé et des services sociaux avec implantation de nouveaux programmes visant des clientèles ayant des besoins particuliers (notamment en matière de santé mentale); reconnaissance accrue des proches aidants.

Les projets de lois présentés au provincial et au fédéral mettent en lumière la nécessité de favoriser la conciliation travail-famille-études, la bonification des régimes de vacances et de congés, la possible disparition de l’interdiction des clauses orphelins, la promotion de la parité et de la diversité, ainsi que le renforcement de la tolérance zéro face au harcèlement en milieu de travail et dans la société en général.

Dans leurs discussions et leurs échanges, les différents interlocuteurs ne se définissent plus tant comme employeurs et employés, mais plutôt comme des partenaires dans la réalisation du projet et des valeurs de l’organisation, dans les services aux clients, et dans la poursuite de l’efficacité et de l’excellence dans le travail.

Nos enjeux comme professionnels RH

Les nouveaux modes d’organisation du travail, qu’ils soient agiles ou holacratiques (entreprise libérée), l’intelligence artificielle, ainsi que la recherche d’une reconnaissance autre que monétaire entraînent une transformation profonde du milieu de travail, peut-être encore timide, mais clairement imminente.

Dans cette évolution inévitable, les gestionnaires et les professionnels RH joueront un rôle décisif au niveau des orientations à prendre pour parvenir à un renouvellement positif du milieu de travail, bâti sur la participation de tout un chacun, la mise en valeur des forces et potentiels des employés et des équipes, la détermination d’une offre de services et d’objectifs pour l’organisation afin d’assurer sa viabilité et des emplois enviables, le mieux-être au travail, de même que l’engagement social de l’employeur comme citoyen du monde.

Cet exercice présupposera toutefois pour les gestionnaires et les professionnels RH une analyse lucide et créative des structures actuelles et des projets d’affaires, afin de proposer une organisation du travail efficace et stimulante, mais également une réflexion tout aussi innovante sur l’évaluation du rendement, qui ne se limitera vraisemblablement plus longtemps à une révision de la description de tâche ou à un exercice individuel.

À nos marques, partons!

Source : Revue RH, volume 21, numéro 2, avril/mai/juin 2018.
Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie