Vous lisez : Dave Ulrich : Victory Through Organization

En préparation à l’événement du 23 mars prochain MOTEUR HUMAIN DES AFFAIRES avec Dave Ulrich, professeur à la Ross School of Business de l’Université du Michigan et partenaire au RBL Group, un cabinet d’experts-conseils, l’équipe de rédaction m’a demandé de commenter quelques passages marquants de son plus récent livre paru en 2017.

« Les équipes RH efficaces produisent des résultats sur le plan des affaires, pas seulement sur celui des ressources humaines ou des employés. »*

Aujourd’hui, il ne suffit plus de chercher, comme professionnel RH, à maîtriser les compétences énumérées dans la 7e édition de la Human Resources Competency Study (Ulrich et autres, 2016). Il s’agit dorénavant de réfléchir et d’articuler clairement la valeur ajoutée de la fonction RH dans son ensemble. Celle-ci doit accompagner l’organisation dans le développement et le renforcement des capacités organisationnelles qui assureront sa réussite, sa performance et la satisfaction des clients et des actionnaires.

« L’organisation des RH est quatre fois plus importante ou déterminante pour les résultats d’affaires que les individus qui travaillent au sein du service RH. »*

La valeur ajoutée réelle des RH provient des efforts collectifs du service RH. Ulrich précise que, dans son ensemble, la fonction RH influence jusqu’à quatre fois plus la performance organisationnelle globale que l’apport d’un seul professionnel RH. Même chose en ce qui a trait à la valeur ajoutée apportée aux gestionnaires de premier niveau.

  • + 300 pages
  • 30 ans
  • 30 000 répondants

« Pour participer aux discussions stratégiques, les professionnels RH doivent faire preuve de confiance, entre autres en adoptant une position proactive à la fois sur les enjeux d’affaires et sur le rôle des RH dans la réussite de l’entreprise. »*

Être reconnu comme un conseiller de confiance demeure essentiel pour le professionnel RH. Plus encore, aujourd’hui c’est la posture d’« activiste crédible » qui le différencie des autres professionnels lors de discussions d’affaires, car il n’hésite pas à prendre des risques Change et à remettre en question les façons de faire habituelles de l’organisation. Avec son habileté de communication exceptionnelle, il est en mesure de discuter non seulement des aspects reliés aux ressources humaines, mais également des enjeux et des attentes des différentes parties prenantes, clients et investisseurs compris.

*Citations traduites de l’anglais par l’équipe de rédaction.

Source : Revue RH, volume 21, numéro 1, janvier/février/mars 2018.

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie