Vous lisez : Harcèlement sexuel et harcèlement psychologique, même combat?

Il est maintenant reconnu que la meilleure approche pour assurer un environnement de travail sain et productif est de prévenir les incivilités et les conflits dans les organisations. Une gestion préventive des incivilités évite que le climat de travail devienne toxique. D'ailleurs, la loi stipule que l'employeur doit prendre les moyens raisonnables pour prévenir le harcèlement et qu’il doit intervenir lorsqu'une telle conduite est portée à sa connaissance. La tenue d'une enquête interne en réponse à une situation de harcèlement est une façon pour l'employeur de s'acquitter de ses responsabilités.

Très souvent, c'est le CRHA ou le CRIA qui endosse le rôle de l'enquêteur lorsque l'employeur reçoit une plainte d'un employé. Toutefois, participer à un processus d'enquête est une expérience exigeante qui peut être éprouvante pour les personnes impliquées. Voilà pourquoi il est primordial que l'enquête soit menée selon les règles de l'art, avec professionnalisme et dans le respect de toutes les personnes concernées.

La campagne #MoiAussi dans les médias sociaux a créé tout un « tremblement de terre » dans le monde. Au Québec, des gens influents sont tombés et leurs entreprises s’en trouvent maintenant fragilisées. L’image de marque et les profits en sont affectés.

Ce numéro spécial offre donc trois perspectives sur les enjeux qui touchent :

  1. la haute direction et les règles de gouvernance
  2. les gestionnaires et les professionnels RH
  3. les enjeux pour les employés

Nous espérons alimenter la réflexion sur ce sujet délicat et proposer des pistes d’actions concrètes à ces trois niveaux hiérarchiques. Il nous semble opportun de contribuer à un alignement organisationnel ainsi qu’une coresponsabilité à tous les niveaux quant aux comportements toxiques en milieu de travail.

Source : Revue RH, volume 21, numéro Hors-série.

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie