Vous lisez : Légalisation de la marijuana : les entreprises inquiètes

Le Canada devrait légaliser la consommation de la marijuana pour de bon en juillet 2018. Le projet de loi, déposé le 13 avril dernier, prévoit un encadrement de la production, de la vente et de la possession. Or, de nombreuses questions restent en suspens quant à la consommation au travail. Quels sont les enjeux?

Le cannabis, même s’il peut servir à certaines fins thérapeutiques, est une drogue qui a des incidences sur le corps. Parmi les effets recherchés par les consommateurs, on trouve l’euphorie, la somnolence et la sensation de bien-être. Mais le pot peut également engendrer de la confusion, de la fatigue, une capacité réduite à se concentrer, sans parler de symptômes plus graves comme la paranoïa ou l’anxiété.

Pour l’employeur, plusieurs enjeux sont dans la balance : la consommation de drogues au travail peut présenter un danger pour la productivité, mais aussi pour la sécurité des personnes, notamment dans les secteurs manufacturier, du transport, de la santé, minier – des domaines où les risques d’accident sont plus élevés.

Les tests de dépistage obligatoires sont illégaux

Un employeur peut tester un travailleur seulement s’il a de sérieux doutes sur sa consommation.

Enform, une organisation qui s’occupe des questions de sécurité au travail pour les compagnies pétrolières au Canada, a fait parvenir en août 2016 une lettre au groupe de travail sur la légalisation du cannabis. Son but : inciter le gouvernement à reconsidérer sa position. Les entreprises pétrolières et gazières s’inquiètent de la consommation de drogues sur les chantiers et souhaitent que le gouvernement en interdise l’usage sur les lieux de travail.

Or, il semblerait que la loi sur la légalisation de la marijuana ne sanctionnera pas la consommation de drogues en entreprise. C’est du moins ce qu’affirme le site du gouvernement du Canada au sujet du dépôt de loi du 13 avril : « Le Groupe de travail a entendu des employeurs qui ont exprimé des préoccupations quant à l’incidence sur la sécurité en milieu de travail, surtout pour les industries critiques pour la sécurité, comme l’industrie de la santé et l’industrie pétrolière et gazière. Même si la légalisation du cannabis a mis en évidence cette préoccupation, l’affaiblissement des facultés en milieu de travail ne constitue pas un nouveau problème et ne se limite pas au cannabis. Cette question fait l’objet d’un dialogue continu entre les ministres du Travail fédéral, provinciaux et territoriaux. »

Les provinces ont toutefois leur mot à dire concernant cette légalisation. Ainsi, en cas d’adoption du projet de loi, elles auront la responsabilité de régir la vente sur leurs territoires. Certaines pourraient même décider d’interdire la possession complète dans sa province. À suivre!

Source : Revue RH, volume 20, numéro 3, septembre/octobre 2017.
Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie