Vous lisez : Neurosciences : Comment peuvent-elles aider les RH?

En étudiant le fonctionnement du cerveau et les comportements humains, les neurosciences représentent un champ de recherche rempli de promesses pour les gestionnaires en ressources humaines qui désirent améliorer les performances de la main-d’oeuvre et de l’entreprise. Comment? Coup d’oeil.

Formation

Grâce aux travaux sur la mémoire à court et à long termes, on sait que la répétition et les chocs émotionnels entraînent une modification anatomique du cerveau qui permet d’engranger des souvenirs de façon durable. Les gestionnaires RH peuvent se servir de ces notions en proposant des formations qui sortent du cadre habituel.

Motivation/ Bien-être

La motivation au travail passe essentiellement par le plaisir obtenu pendant l’exécution d’une tâche, soit celui associé au sentiment de se réaliser. En sécrétant la dopamine, l’hypothalamus répond à une commande cérébrale qu’on peut reproduire et stimuler grâce à une bonne connaissance de ce que l’employé considère comme motivant et épanouissant.

Engagement/Leadership

Les interactions humaines sont gérées par un système d’approche et d’évitement (go/no go). En propulsant la personne vers ce qu’elle considère comme positif pour elle, le système go est directement lié à l’engagement, à l’initiative et au leadership. Saisir les subtilités de ce système est porteur de grandes choses pour les gestionnaires.

Créativité

Ce que les neurosciences nomment l’intelligence adaptative, et qui serait localisée dans le cortex préfrontal, permettrait à l’individu d’élaborer et d’appliquer des stratégies pour s’adapter de façon efficace lorsqu’il se trouve en terrain inconnu. En comprenant mieux ces mécanismes, les professionnels RH seront mieux à même d’aider les employés à trouver des solutions créatives aux changements, aux imprévus, aux crises.

Source : Revue RH, volume 20, numéro 2, juillet/août 2017.
Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie