Vous lisez : Marie-Christine Piron, CRHA

Ce qui vous a fait choisir les RH comme profession

Une coïncidence. Un associé d’un grand cabinet comptable est venu faire une présentation lors d’un de mes cours d’université et je me suis dit, c’est ça que je veux faire!

Votre meilleur conseil

Dans la vie, on a toujours le choix : le choix de travailler sur soi-même, le choix de lâcher prise, le choix de prendre des décisions responsables, et blâmer les autres ne sert à rien.

Votre meilleur coup professionnel

Travailler à mon compte.

Votre leitmotiv

You don’t need a title to be a leader (Tu n’as pas besoin d’un titre pour être un leader).

Un livre marquant

Le Grand Retour de John Ralston Saul. Ce serait à mon avis un point de départ pour faire le pont avec nos clients autochtones.

Un chiffre qui vous a récemment étonnée

En 2014, le taux de chômage était une fois et demie plus élevé dans les populations immigrantes (11,1 %) que dans la population en général (7,1 %), selon les données d’Immigration, Diversité et Inclusion Québec.

Vos sources de motivation/d’inspiration

Mes enfants, ils me forcent à travailler sur moi-même, et je le fais pour eux.

Votre endroit préféré pour un cinq à sept

Le lounge du bureau le vendredi, avec l’équipe, après une grosse semaine.

Votre destination de rêve

J’ai déjà eu la chance de visiter plus de 40 pays. Maintenant, je mettrais bien le cap sur l’Antarctique, le continent blanc, avant que ça fonde!

Une personne qui vous inspire

Le dalaï-lama. On ne peut jamais avoir assez de tolérance et compassion dans notre monde.

Où étiez-vous il y a 20 ans

Il y a 20 ans, j’élargissais mes horizons! J’étais à l’université en sciences économiques. J’ai alors eu la chance d’aller étudier le mandarin en Chine, d’explorer ce magnifique pays ainsi que de me balader à travers une grande partie de l’Asie. C’est beau l’insouciance!

Source : Revue RH, volume 20, numéro 1, avril/mai/juin 2017.

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie