Vous lisez : Membre d'un CA : Un rôle RH de premier plan

En tant que CRHA ou CRIA, nous avons acquis depuis plusieurs années nos lettres de noblesse au sein de nos organisations. Je veux dire par là que nous avons peu à peu pris notre place à la table des décideurs. À titre de partenaires d’affaires, nous pouvons apporter nos idées sur la gestion du capital le plus précieux de chaque entreprise : ses employés. Et ce, dans chaque domaine de notre profession, qu’il s’agisse de relations du travail, de rémunération, de dotation, de santé et sécurité du travail…

Nous possédons donc une expertise pointue, précieuse pour toute organisation. Pourquoi ne pas en faire profiter les conseils d’administration de PME, d’organismes sans but lucratif ou autres? Pourquoi ne pas mettre nos compétences en ressources humaines au service d’un CA pour ainsi contribuer à une meilleure adéquation entre la gestion RH et le plan stratégique de l’organisation?

Un rôle important au sein du CA

Le conseil d’administration d’une entreprise, c’est un peu le centre de gouvernance de l’organisation. Il exerce une fonction de premier plan auprès de la direction, que ce soit en matière de planification stratégique, de finances ou de gestion des ressources humaines.

Les membres du CA sont ordinairement choisis pour leur compétence dans un domaine et leur capacité à conseiller les hauts dirigeants pour assurer une croissance durable de l’entreprise. Personne ne doute de la pertinence d’avoir un membre de l’Ordre des CPA et du Barreau au sein d’un CA. Ces professionnels ont un regard éclairé sur la bonne marche de l’entreprise, en fonction de leurs champs d’expertise. Pour notre part, de par nos connaissances et notre savoir-faire, nous avons une expertise précieuse dans le domaine des ressources humaines. Qui est mieux placé que nous pour veiller à l’alignement des pratiques RH sur le plan stratégique de l’organisation? Qui mieux que nous peut informer les autres membres du CA et le comité de direction sur les politiques RH les plus cohérentes pour augmenter la profitabilité et la pérennité de l’entreprise?

Quand on parle RH, je pense que notre apport est capital au sein d’un CA. Qu’il s’agisse de rémunération et de relève des dirigeants, de gestion du changement, de respect de la législation ou de bonnes pratiques de gouvernance, nous pouvons exercer un rôle-conseil essentiel à la réussite de toute organisation.

Et que dire de l’éthique? Vous le savez tout comme moi, la réputation d’une entreprise est toujours fragile et les risques réputationnels sont grands. À titre de CRHA et CRIA conscients de l’importance de l’éthique dans l’exercice de notre profession, nous devons prêcher par l’exemple et exiger l’adhésion des CA et des dirigeants d’entreprise aux plus hauts standards en la matière. Ce sens de l’éthique doit faire partie de la culture organisationnelle et doit être insufflé par le CA lui-même.

Cette culture, elle repose sur des valeurs cohérentes et transmises à tous les niveaux de l’entreprise. C’est pourquoi le rôle d’un professionnel en ressources humaines au sein d’un CA consiste également à favoriser l’adoption de valeurs claires de même qu’à s’assurer de leur respect de haut en bas de la hiérarchie. Quand nous embauchons une recrue, nous vérifions la compatibilité de ses valeurs avec celles de l’organisation. Si elles ne concordent pas, nous risquons l’échec. Il en va de même dans tous les secteurs de l’entreprise.

Qu’attendez-vous?

Vous verrez, siéger à un conseil d’administration, c’est une expérience extraordinaire! D’abord, vous pourrez utiliser vos compétences professionnelles au service d’une organisation que vous aurez choisie pour sa compatibilité avec vos propres valeurs. Votre expertise en gestion des ressources humaines sera un avantage certain dans l’établissement de sa stratégie d’affaires.

Au sein du CA, vous devrez exprimer et défendre vos opinions, bâtir sur celles des autres administrateurs, faire des suggestions, partager votre vision. En un mot, il vous faudra prendre votre place… Rien de tel pour renforcer votre leadership!

Au contact des autres membres du CA, qui sont experts dans plusieurs domaines, vous pourrez aussi acquérir ou développer votre sens des affaires et diversifier votre expertise. Car il en faut pour fournir des conseils judicieux aux dirigeants et faciliter leur prise de décisions.

Faire partie d’un conseil d’administration, cela vous permet d’agrandir votre cercle professionnel et de vous faire connaître en dehors de votre réseau habituel. Cela ne peut qu’être profitable à vous, à la profession et aux organisations auxquelles vous contribuerez.

Sans oublier que, sur le plan personnel, un tel rôle est extrêmement valorisant. L’idée de contribuer à créer une valeur ajoutée pour une organisation sélectionnée pour sa concordance avec nos valeurs, c’est toujours générateur d’une grande satisfaction, je peux vous le confirmer!

Source : Revue RH, volume 19, numéro 3, juin/juillet/août 2016.

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie