Vous lisez : Plan de continuité des activités : quelques chiffres inquiétants

Dernièrement, avec la menace de pandémie de grippe A(H1N1), les experts ont réitéré à quel point il est important pour les organisations d’établir un plan d’urgence général ainsi qu’un plan de continuité des opérations.

Si la majorité des grandes entreprises se sont préparées adéquatement au pire en réévaluant leurs plans d’urgence et de continuité et en mettant en place des mesures d’hygiène généralisées, on a remarqué que les PME ne l’ont souvent pas fait.

  • Avec un manque d’effectif de seulement 15 % ou 20 %, une entreprise met en péril sa capacité à livrer son produit. On estime qu’en cas de pandémie majeure, jusqu’à 35 % des employés seraient absents.

  • Selon un rapport datant de l’été 2009, seulement 10 % des PME canadiennes ont élaboré ou réévalué leur plan de continuité des activités en raison de la crainte du virus A(H1N1). Selon l’étude, les propriétaires de PME qui l’ont fait proviennent des provinces de l’Atlantique (14 %) et de l’Ontario (10 %), alors que ceux du Québec (5 %) se sont le moins bien préparés. On y note, de plus, que la majorité des microentreprises (un à quatre employés) n’ont pas de plan d’urgence lié aux questions de santé (84 %).

  • Le même rapport indique que la moitié des PME canadiennes ont un plan d’urgence général, non conçu spécifiquement pour les problèmes sanitaires et que ce plan les a aidées à passer à travers la récession.

  • Toujours selon cette étude, près de la moitié des répondants qui n’ont pas de plan d’urgence affirment qu’ils ne pensent pas en avoir besoin, que l’élaboration d’un plan d’urgence ne constitue pas une priorité (25 %) ou qu’ils sont trop occupés à gérer leurs activités quotidiennes (23 %).

Les lois canadiennes sur la santé et la sécurité du travail stipulent que l’employeur doit prendre les précautions raisonnables pour éviter la propagation du virus en cas de pandémie ; il peut notamment le faire en nettoyant fréquemment les aires de travail, en renvoyant à la maison une personne malade et en mettant à la disposition des employés des produits nettoyants pour les mains.

Un plan de continuité des activités se compose de plans, de mesures et de dispositions qui assurent la poursuite de la livraison des produits et services essentiels, qui permettent à l’entreprise de relancer sa production et de récupérer ses données et ses actifs. On y retrouve aussi la détermination des ressources indispensables à la continuité des opérations : personnel, renseignements, équipement, affectations financières, protection de l’infrastructure et des installations.

Source : Effectif, volume 13, numéro 1, janvier/février/mars 2010.

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie