Vous lisez : Gérer des personnes en contexte multisite

La littérature nous dit que la gestion multisite, c’est l’exercice de la gestion lorsque nous sommes séparés physiquement de nos collaborateurs. 

Un gestionnaire en contexte multisite supervise plusieurs personnes dans différentes installations. Le rôle et les responsabilités de gestion sont les mêmes que sur un seul site, mais l’étendue de la dimension « contrôle » est plus vaste. De fait, le gestionnaire demeure responsable de la gestion et des résultats des personnes sous sa responsabilité, peu importe leurs lieux de travail.

La gestion d’un paradoxe

Dans bien des descriptions de profils de compétences apparaît : exercer une gestion de proximité. La dispersion sur plusieurs sites, en contexte d’instabilité ou de turbulence de l’environnement sollicitera davantage les habiletés de gestion.

À première vue, tout a l’air d’un paradoxe. Proximité et distance! Toutefois, l’émergence des nouvelles situations de travail comme le télétravail, la mondialisation et l’arrivée de nouvelles technologies démontre que ça fonctionne. Les gestionnaires ne peuvent plus se contenter d’administrer, ils doivent faire preuve de leadership (Brunelle, E., 2011). Il y a un impact sur le rôle du gestionnaire, l’invitant bien souvent à développer davantage son style de leadership en adéquation avec cette réalité.

Une posture de gestionnaire-coach

L’exercice d’un leadership axé sur les transactions et faisant appel aux habiletés de management traditionnelles, comme la gestion des objectifs, demeure efficace et nécessaire. À cela s’ajoutent les habiletés liées au leadership transformationnel, dont notamment encourager le sens donné aux actions attendues. En contexte multisite, faire appel plus souvent à des habiletés comme soutenir le développement et l’apprentissage de ses employés, à des habiletés de communication ainsi qu’à des habiletés interrelationnelles, augmente les chances de succès du gestionnaire. De fait, exercer un style de leadership plus positif par une posture de gestionnaire-coach ouvre la voie à mieux exercer sa capacité à mobiliser, à faciliter et à développer une communauté de collaborateurs exceptionnels, notamment en utilisant les forces individuelles.

Encourager l’engagement et la mobilisation pour faciliter l’exercice de la gestion en contexte multisite

Une excellente stratégie pour inspirer ses collaborateurs réside dans la capacité à communiquer ce à quoi nous croyons comme gestionnaire ou comme organisation. L’auteur Simon Sinek dans sa percutante conférence TED, invite à cerner le sens d’abord avant de s’intéresser au « comment » et au « quoi ».

Faire ce qu’on aime par choix (autonomie) est très satisfaisant. Quand notre travail a un sens, nous sommes motivés et engagés (Harzer & Ruch, 2012; Crabb, 2011; Govindji & Linley, 2007; Clifton & Buckingham, 2001).

Applications pratiques pour les gestionnaires

  • Misez sur la structure : la clarté des rôles, des responsabilités et de la structure est un des prédicteurs les plus importants de l’engagement au travail;
  • Prendre le temps de transmettre sa vision (créer du sens);
  • L’exercice d’un leadership positif et bienveillant : habiletés de communication, qualité des relations interpersonnelles, soutien et développement de ses employés, doigté dans l’art de donner de la rétroaction, aptitude à reconnaître les forces et l’excellence;
  • Le coaching de gestion a une efficacité démontrée pour le développement des gestionnaires-coachs (International Coaching Federation).

Conseils pour les professionnels de la gestion des ressources humaines

  • Contribuer au développement d’une culture de gestion axée sur la posture de coaching;
  • Offrir des programmes de développement du leadership (incluant leadership transactionnel et transformationnel);
  • Offrir des services de diagnostic organisationnel et d’enquête appréciative;
  • Veiller à la cohérence des processus en place au sein d’une philosophie de gestion en accord avec les valeurs de l’organisation (par exemple, l’application de mesures disciplinaires ou de mesures correctives).

À propos de l’auteure

Sylvie Ménard, CRHA, M. Sc., PCC possède une maîtrise en sciences de la gestion et un baccalauréat en communication organisationnelle. Elle poursuit une formation d’Expert Praticien en psychologie positive à Paris et détient la certification PCC de la Fédération internationale des coachs. Elle a fait carrière comme dirigeante et cadre dans les secteurs privé, communautaire et public. Site web : www.coachSM.com

Pour en savoir plus

  • Bernaud, J.-L. (2015). Psychologie de l’accompagnement : concepts et outils pour développer le sens de la vie et du travail. Paris : Dunod.
  • Boniwell, I. (2012). Introduction à la psychologie positive. Paris : Éditions Payot.
  • Boniwell, I., & Chabanne, J. (2017). « La psychologie positive appliquée au travail », Le Journal des psychologues, (4), 33-36.
  • Gaucher, R. (2016). Bonheur et performance en entreprise. Les clés du succès. Amazon ISBN : 978-1539122130.
  • Martin-Krumm, C. et Tarquinio, C. (2013). Psychologie positive en environnement professionnel. Paris : de Boeck.
  • Sinek, S. Ted Talk. « Comment les grands leaders inspirent l’action ». Sous-titre en français et disponible sur YouTube.
  • St-Onge, Sylvie et autres (2011). Gestion de la performance au travail : défis et tendances. HEC Montréal.
Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie