Vous lisez : Absence prolongée, pourquoi certains travailleurs s’inquiètent-ils autant?

Lors d’une longue absence du travail, il n’est pas rare d’observer l’émergence d’inquiétudes chez les travailleurs. Peuvent-elles avoir une incidence négative sur le retour au travail? La réponse est oui, si on n’en tient pas compte. En effet, selon une de nos études, les travailleurs ayant un trouble musculosquelettique persistant et des inquiétudes importantes sont deux fois plus à risque de ne pas retourner au travail. Ce résultat amène plusieurs décideurs à se questionner sur la présence d’une condition psychologique préexistante. Selon cette même étude, après une évaluation clinique reconnue, il apparaît que seule une très faible minorité présente un trouble anxieux. Dans la vaste majorité des cas, les inquiétudes rapportées par les travailleurs étaient liées à leur arrêt (épisode d’incapacité) ou à leur retour au travail. À titre d’exemple, les inquiétudes peuvent porter sur la perception de conséquences importantes par rapport à la réduction du revenu, à une possible aggravation advenant un retour trop hâtif, à la relation avec les collègues, etc.

Les inquiétudes étant un phénomène intangible, on pourrait se demander jusqu’à quel point celles-ci sont fondées. Afin de répondre en partie à ce questionnement, la même étude a décrit le point de vue des ergothérapeutes au regard de la réalité des milieux de travail des personnes suivies dans notre étude. Les ergothérapeutes en réadaptation au travail prennent en considération l’individu et analyse sa condition en fonction de son environnement de travail particulier, afin de déterminer des stratégies soutenant la reprise de ses activités. L’analyse de l’ergothérapeute permet de comparer la perception du travailleur avec diverses sources d’informations, dont l’observation en milieu réel. Les résultats démontrent une convergence entre les sources des inquiétudes rapportées par le travailleur et celles validées par l’ergothérapeute en milieu de travail. De plus, celles-ci étaient suffisamment préoccupantes pour nuire au retour au travail. Ainsi, en général, les inquiétudes des travailleurs ne relèvent pas de la fabulation.

De plus, toujours selon la même étude, les inquiétudes des travailleurs étaient fortement associées à la présence, selon les ergothérapeutes, d’une faible marge de manœuvre au travail. La marge de manœuvre se définit comme la possibilité ou la liberté dont dispose un travailleur pour développer différentes façons de travailler afin de répondre aux exigences de production, et ce, sans effet défavorable sur sa santé. Lorsque la marge de manœuvre était jugée insuffisante par les ergothérapeutes, les travailleurs étaient 8,5 fois plus à risque de ne pas retourner au travail. En fait, parmi ceux ayant une marge de manœuvre insuffisante et n’ayant pas bénéficié de stratégie pour le retour au travail, aucun n’était de retour.

Ces résultats amènent à formuler des pistes d’actions clés pour favoriser le retour au travail. La première est de s’intéresser aux inquiétudes présentes chez les travailleurs, afin de dépister rapidement si le problème générant les inquiétudes est réellement présent dans le milieu de travail. Si c’est le cas, une résolution de problème pourrait être faite afin de réduire les obstacles au retour au travail et favoriser un retour sain et durable. La deuxième piste est, en tenant compte du résultat précédent, d’évaluer la marge de manœuvre au travail des travailleurs pendant et après leur retour au travail. Si elle est insuffisante ou faible, il s’agira de mettre en place des aménagements de travail pour permettre aux travailleurs d’exercer leur travail sans nuisance pour leur santé (la productivité peut être ajoutée).

En résumé, depuis plusieurs années, les inquiétudes des travailleurs absents ont surtout été étudiées de façon isolée de l’environnement de travail. Pourtant, faire un rapprochement entre les perceptions du travailleur et la réalité de l’environnement de travail semble des plus prometteur pour un retour au travail rapide et durable.

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie