Vous lisez : Être productif en situation de stress

La pandémie qui sévit actuellement peut causer une augmentation du stress et de l’anxiété. En effet, selon un sondage de Statistique Canada, 80 % de la population vit un stress supplémentaire relié à la santé, aux finances, au changement de l’emploi (télétravail) ou encore à la perte de l’emploi.

Lors de moments difficiles, il est plus pénible de trouver la motivation de se réinventer et de continuer de bien vivre son quotidien. Cela peut causer des situations d’évitement telles que remettre un travail, une tâche ou une conversation ardus à plus tard, s’abstenir de donner son opinion pour éviter de commettre une erreur, procrastiner ou encore consommer un peu plus d'alcool qu’à l’habitude. Il est normal de vouloir éviter une situation stressante. La mission première de notre cerveau étant de nous protéger et de nous garder en vie, celui-ci ne fait pas la différence entre un danger potentiel et une situation déplaisante.

Cependant, plus les situations anxiogènes ou déplaisantes sont évitées, plus il est difficile de les affronter, car elles généreront, avec le temps, encore plus d’inconfort et d’anxiété puisque le cerveau les identifiera comme étant dangereuses. À long terme, l’évitement régulier et chronique peut nous empêcher d’entreprendre ce qui est important et ce qui correspond à nos valeurs, diminuant notre sentiment de fierté et d’accomplissement. En prenant conscience de ce phénomène, nous pouvons y faire face et diminuer notre adhésion à ces « pensées protectrices » qui peuvent être un obstacle au bien-être.

Pour se sentir mieux, il faut agir. Voici quelques stratégies pour diminuer l’évitement :

  • Ayez une vue d’ensemble. Déterminez ce qui est important pour vous, en pensant à vos valeurs (famille, amis, loisirs, santé, etc.) et ramenez la tâche à accomplir à l’une de ces valeurs.
  • Ne croyez pas toutes vos pensées, contestez-les.
  • Acceptez le fait que vous pourriez ressentir un certain inconfort, mais que l’accomplissement de cette activité ou de cette tâche apportera un sens à votre vie.
  • Rappelez-vous que plus vous affronterez les choses que vous craignez, moins vous vivrez d’anxiété et plus vous aurez de la facilité à le faire avec le temps.

Dans un contexte de changement, il peut aussi être difficile de se motiver à accomplir des tâches. Dans ce cas, mettez en place une ou deux initiatives parmi les suivantes :

  • Donnez-vous des rappels et fixez des limites de temps pour l’accomplissement de la tâche.
  • Écrivez vos objectifs ou vos réalisations sur un calendrier pour vous motiver à l’aide de repères visuels.
  • Divisez une tâche plus intimidante en plus petites étapes qui seront plus gérables et abordez-les progressivement.
  • Toute activité est composée d’une chaîne de comportements. Focalisez sur les premiers comportements de cette chaîne, et le reste suivra plus facilement (par exemple : si vous souhaitez faire plus de jogging, engagez-vous seulement à vous habiller pour cette activité plutôt que de penser à l’activité en tant que telle).
  • Récompensez-vous après avoir fait quelque chose qui était désagréable ou difficile.
  • Obtenez de l'aide (par exemple : essayez une nouvelle activité avec un quelqu’un de confiance ou demandez de l’aide à des collègues).

Les recherches indiquent que 40 % de notre bien-être dépend de nos actions, de nos pensées et de nos attitudes. C’est donc dire que nous avons le pouvoir de rendre notre vie plus épanouissante!

Ressources

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie