Vous lisez : Trois étapes cruciales pour intégrer la main-d’œuvre étrangère

Nous le savons tous, le Québec vit une crise de main-d’œuvre importante. Plusieurs secteurs d’activité sont touchés fortement par une pénurie grandissante. Pour combler ce manque, de plus en plus d’entreprises se tournent vers la main-d’œuvre étrangère.

Il s’agit d’une solution efficace puisqu’il existe, partout dans le monde, des gens qualifiés, travaillants et intéressés par notre beau pays. Pour plusieurs d’entre eux, venir travailler au Canada est équivalent à gagner à la loterie.

La majorité des entrepreneurs que je côtoie qui ont recours à de la main-d’œuvre étrangère sont très heureux d’avoir osé recourir à cette solution. Ils sont quasi unanimes : les travailleurs sont fiables, compétents et travaillants.

Par contre, tous vivent une difficulté importante au niveau de l’intégration. Ces travailleurs parlent arabe, espagnol, tagalog, portugais et que sais-je encore! Il est donc difficile de communiquer efficacement avec eux. De plus, leurs mœurs et coutumes sont très différentes des nôtres et ils sont souvent à l’écart du groupe ou en petit clan avec les gens de leur nationalité.

Ayant le privilège de travailler étroitement avec le service des ressources humaines de plusieurs compagnies, je vous offre aujourd’hui un aperçu des trois étapes les plus cruciales afin de bien intégrer vos travailleurs étrangers et de vous assurer du succès de l’opération.

  1. Sensibiliser vos employés actuels

    Il est important, voire nécessaire, de préparer vos employés actuels à la venue de main-d’œuvre étrangère pour plusieurs raisons. La main-d’œuvre étrangère peut être perçue comme menaçante dans certains environnements. La pénurie de main-d’œuvre étant un concept parfois mal compris par l’employé, il est essentiel de le rassurer sur son rôle au sein de l’entreprise. De plus, il est important de sensibiliser vos employés à la diversité culturelle et de les inviter à s’intéresser à la culture des nouveaux travailleurs ainsi qu’à prendre conscience de la difficulté qu’ont ceux-ci à s’intégrer. En étant préparés, vos employés offriront assurément un meilleur accueil à vos nouveaux arrivants.

  2. Désigner des mentors

    Lors de vos rencontres avec vos employés, cherchez à repérer quelques travailleurs ouverts d’esprit et qui pourraient exercer un leadership positif au sein de votre équipe. Mandatez ces personnes afin qu’elles soient responsables de certains aspects de l’intégration de vos travailleurs étrangers. Cette approche peut faire une grande différence pour les nouveaux arrivants et leur permettre de se sentir les bienvenus dans leur nouvel environnement.

  3. Leur enseigner la langue

    La barrière de la langue demeure, encore et toujours, la plus grande barrière à l’intégration des travailleurs étrangers. Sans la compréhension de la langue locale, le travailleur peut difficilement comprendre ce qu’on s’attend de lui. Il ne peut pas non plus créer ou entretenir des relations ou communiquer ses sentiments à l’égard de sa situation au travail. Pour toutes ces raisons, l’apprentissage du français devient primordial dans le cadre d’un processus d’intégration de la main-d’œuvre étrangère au Québec.

Malheureusement, le travailleur étranger est ici pour travailler et non pour étudier! L’entreprise qui l’a embauché a grand besoin de ses services et elle ne peut le perdre sur les bancs d’école pour des mois afin d’apprendre une langue.

C’est pour cette raison que j’ai mis sur pied CLIC – Francisation Québec. Une solution sur mesure, performante et flexible permettant aux entreprises de former leurs travailleurs de manière à les intégrer à leur milieu tout en les conservant au travail à temps plein.

Les cours de français sont disponibles en entreprise tout autant qu’en ligne, et ce, à n’importe quel moment de la journée. La méthode d’enseignement est unique et a fait ses preuves avec plus de 125 000 candidats. Elle permet un apprentissage rapide des bases de la langue afin d’offrir de l’autonomie aux candidats dans la poursuite de leurs apprentissages.

En suivant ces trois importantes étapes, vous vous assurez de mettre toutes les chances de votre côté pour faire de votre main-d’œuvre étrangère une histoire de réussite!

Contactez-nous afin de constater par vous-même comment vous pourriez profiter d’une formation subventionnée à 100 % pour vos travailleurs étrangers grâce à CLIC  – Francisation Québec et au gouvernement du Québec*.

Offrez-leur la possibilité de communiquer et de s’intégrer.

Offrez-vous des travailleurs pour la vie!

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie