Vous lisez : Les éléments clés d’un programme de francisation réussi

Au Québec, depuis l’adoption de la loi 101, les compagnies de 50 employés et plus sont tenues de proposer un programme de francisation  afin de faciliter et d’encourager l’usage du français à tous les niveaux dans l’entreprise. ProLang vous présente ci-dessous les avantages d’un tel programme ainsi que les éléments clés permettant sa réussite.

Les avantages du programme de francisation

Alors que la province fait état d’une pénurie de main-d’œuvre importante dans plusieurs secteurs d’activité, l’embauche de travailleurs étrangers est une réalité pour de plus en plus d’entreprises. Le plus souvent, ces nouveaux arrivants auront besoin de maîtriser le français. Grâce à un programme de francisation s’appuyant sur les nouvelles technologies, la formation en français de ces nouvelles ressources peut désormais commencer avant leur arrivée au pays, ce qui rend l’intégration encore plus fluide.

En effet, avec le recrutement international vient l’importance d’assurer et de faciliter l’intégration des travailleurs étrangers aussi bien au niveau professionnel qu’au niveau culturel. L’apprentissage de la langue française facilite cette intégration dans la culture québécoise et canadienne, et ce, dans tous les aspects de la vie quotidienne.

Une intégration réussie = un employé épanoui et impliqué dans sa vie au Québec.

Tous les membres des ordres professionnels doivent avoir une connaissance du français appropriée à l’exercice de leur profession. L’article 35 de la Charte de la langue française  indique comment faire la preuve de cette connaissance. La préparation pour l’examen de français de l’Office de la langue française  est rigoureuse; de plus en plus de compagnies décident d’investir dans le développement professionnel de leurs équipes pour cette préparation, ce qui assure également la continuité de ces emplois au sein de l’entreprise.

Les éléments clés d’un programme de francisation

Voici les éléments clés que ProLang vous suggère, pour introduire et maintenir un programme de francisation réussi :

  • Contenu adapté : Un programme efficace propose du contenu général pour offrir une bonne base de communication en français, également adaptée à la profession et aux tâches et responsabilités des employés (vocabulaire par secteur, exercices ciblés et pertinents aux réalités professionnelles, etc.).
  • Préparation aux examens gouvernementaux : Afin d’attester d’un niveau adéquat en français, un nouvel arrivant doit réussir un des examens gouvernementaux en français (TEFAQ , TCF  pour le Québec, DALF , etc.). Notre programme de préparation  au TEFAQ a été créé afin de faciliter les démarches des employeurs.
  • Niveaux homogènes : Pour un programme réussi, il est essentiel de regrouper des participants par niveau, et même parfois par secteur, autant que possible. Cela permet un apprentissage approfondi, plus rapide et plus efficace.
  • Approche hybride : En 2020, vous n’avez plus à choisir un format standard et non évolutif pour apprendre une langue. La technologie se marie à l’apprentissage, ce qui offre plusieurs façons de maîtriser la langue cible (activités asynchrones, approche « microlearning », outils d’IA  intégrés dans les programmes en ligne, etc.). Profitez-en afin de rendre votre apprentissage encore plus interactif et ciblé.

Conclusion

Avec ces nombreux avantages, ce ne sont pas seulement les entreprises de 50 employés et plus qui s’intéressent à mettre en place un programme de francisation pour leurs équipes. Toutefois, il pourrait parfois être difficile de bien cibler les priorités et de savoir par où commencer. Inspirez-vous de notre guide d’éléments clés et n’hésitez pas à faire appel à ProLang  et à notre équipe d’experts pour faciliter le processus!

info@prolang.ca

Bonus : Découvrez votre style d’apprentissage via notre questionnaire !

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie