Vous lisez : Les soins virtuels : un allié de taille pour la santé de vos employés

En tant qu’employeur, permettre à vos employés d’avoir accès à un large éventail de soins de santé constitue un avantage concurrentiel déterminant dans l’embauche et la rétention des talents. Le contexte actuel de pandémie a mis en lumière l’importance d’offrir aux travailleurs des solutions efficaces telles que les soins virtuels.

Les soins de santé virtuels garantissent aux utilisateurs un accès en tout temps à des cliniciens par l’intermédiaire d’un appareil mobile. Au-delà de leur impact sur la diminution de l’absentéisme[1], les soins virtuels peuvent avoir un effet positif sur la santé des travailleurs. En effet, ils facilitent les consultations, minimisent l’attente liée aux rendez-vous et réduisent les déplacements en clinique, limitant ainsi les risques d’exposition à une infection virale, un facteur de stress pour plusieurs.

L’accessibilité aux soins : un défi pour les Canadiens

TELUS Santé a mené une étude qui révèle que 69 % des Canadiens seraient prêts à utiliser un service de santé virtuel comme solution de rechange aux consultations cliniques, alors que les Canadiens prennent entre deux et six jours de congé par année pour leurs rendez-vous médicaux[1]. Les déplacements en clinique s’avèrent donc peu pratiques pour nombre d’entre eux. L’étude démontre aussi qu’environ sept Canadiens sur dix ne consultent pas en raison des périodes d’attente[1].

Certains éviteront donc l’absentéisme au prix de leur santé en reportant une consultation, alors que d’autres hésiteront à se déplacer en clinique pour prévenir une infection. Ces réflexes peuvent s’avérer coûteux à moyen et à long terme, et ce, tant pour l’employé que pour l’employeur.

Un accès simplifié au service de la santé mentale

La perte de rendement qu’entraîne l’absentéisme au travail pour des raisons de santé s’additionne à la faible productivité liée au présentéisme, c’est-à-dire les employés malades qui persistent à se rendre au travail. Or, selon l’étude réalisée par TELUS Santé, l’un et l’autre sont souvent associés à un problème de santé mentale : chaque semaine, un demi-million de Canadiens s’absentent du travail pour cette raison[1].

L’accès difficile aux professionnels en santé mentale, la stigmatisation ou les mesures de confinement liées à la pandémie empêchent actuellement plusieurs employés de recevoir un traitement. Le contexte actuel est d’autant plus inquiétant que l’étude réalisée par TELUS Santé en 2019 a établi que les deux tiers des Canadiens souffrant de problèmes de santé mentale ne cherchent pas à se faire traiter[1], ce qui présente un impact majeur sur la productivité au travail.

Un virage positif pour les employés et les employeurs

Les soins de santé virtuels sont fort appréciés par les employés qui ont la chance d’avoir accès à une telle plateforme, et les bénéfices en sont nombreux. Près de 80 % des patients qui ont essayé la consultation virtuelle ont conclu que les soins étaient de même qualité que ceux fournis en personne[1].

L’intérêt pour les soins virtuels est en constante effervescence tant à l’international, où de nombreux employeurs offrent déjà ce type de service, qu’au Canada, où plusieurs assureurs et employeurs se montrent intéressés par l’impact que cette technologie pourrait avoir sur leurs activités. Une entreprise de 200 employés[2] pourrait en effet économiser annuellement plus de 2 625 heures de productivité si la moitié de ses effectifs utilisaient les soins virtuels[1].

Transformer l’expérience patient grâce à des soins virtuels de qualité

Plusieurs entreprises canadiennes ont décidé d’adopter le service Akira par TELUS Santé et d’offrir des soins virtuels à leurs employés sous forme d’avantages sociaux. Akira fournit aux utilisateurs et à leur famille un accès direct, partout et en tout temps, à des consultations médicales sécurisées avec des cliniciens. Le service est offert en français et en anglais, sur téléphones intelligents, tablettes et ordinateurs, pour l’obtention et le renouvellement d’ordonnances, l’orientation vers un spécialiste, des conseils médicaux ou un soutien en santé mentale.

Pour en savoir plus sur la façon dont les soins de santé virtuels peuvent aider les entreprises canadiennes, téléchargez le rapport complet sur le secteur des soins de santé virtuels .

  1. Rapport sur le secteur des soins de santé virtuels 
  2. Les économies réelles varieront également en fonction de divers facteurs, tels que les autres assurances-santé disponibles, les conditions d’emploi et de rémunération ainsi que la situation personnelle des employés.
Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie