Vous lisez : Préparer la relève au CA

Les jeunes représentent une part significative de la main-d’œuvre active. Hyper-connectés, à l’aise avec les technologies, ils sont des citoyens branchés et influents dont les comportements marquent la société. Le CA a le devoir de préparer la relève et de l’intégrer dans sa sphère décisionnelle afin de favoriser la diversité des points de vue et d’ajouter des compétences spécifiques.

De quel profil l’organisation a-t-elle besoin?

En fonction des compétences de l’équipe de direction et de celles des administrateurs actuellement en poste, l’organisation doit déterminer les compétences complémentaires dont elle a besoin. Elle doit également tenir compte des compétences des administrateurs dont le mandat vient à échéance et pour lesquels une transition serait souhaitable. Par exemple : Compétences fonctionnelles (RH, TI, droit, marketing, etc.); compétences techniques spécifiques (planification stratégique, gestion de risques, etc.); expertise dans un secteur d’activité (éducation, santé, culture, etc.); affiliation professionnelle (comptable, ingénieur, avocat, etc.)

Rappelez-vous! La qualité d’un CA est égale à la somme des administrateurs qui le composent. Par conséquent, l’organisation doit s’assurer de recruter des administrateurs de la relève aux profils diversifiés pour favoriser les échanges.

Quelles sont les attentes envers les administrateurs de la relève?

Les CA à valeur ajoutée sont des conseils dont les administrateurs sont engagés envers celui-ci, et envers l’organisation qu’il chapeaute. Afin d’éviter toute surprise lors de l’arrivée en poste, on doit idéalement préciser les attentes que l’on nourrit envers les administrateurs de la relève lors de la période de recrutement : Combien y aura-t-il de rencontres du Conseil par année? Ces rencontres auront-elles lieu le jour ou le soir? Doit-on s’impliquer auprès d’un comité du Conseil? Quelle en est la charge de travail? La transparence dans les réponses est de mise.

Quelles sont les attentes des administrateurs de la relève vis-à-vis des conseils d’administration?

Vérifications faites, on note trois grandes attentes du côté des jeunes administrateurs :

  1. S’impliquer dans des CA efficaces et dynamiques

    Ils n’ont pas de temps à perdre et souhaitent contribuer activement à l’avancement de la mission de l’organisation. Ils arrivent préparés et en attendent autant des autres administrateurs.

  2. Être reconnus comme des administrateurs à part entière

    Les administrateurs de la relève sont des administrateurs comme les autres et veulent être considérés comme tels. Ils ne se considèrent pas comme des spectateurs; ils veulent s’impliquer et participer.

  3. Siéger avec des administrateurs ouverts au changement

    L’immobilisme et le statu quo : très peu pour eux! Ils apportent une perspective différente lors des discussions, celle de leur génération.

Guide pour favoriser le recrutement et l’intégration des administrateurs de la relève au sein des conseils d’administration d’OBNL

D’autres étapes tout aussi importantes s’imposent une fois le nouvel administrateur choisi. Pour les découvrir et en apprendre davantage, consultez le Guide pour favoriser le recrutement et l’intégration des administrateurs de la relève au sein des conseils d’administration d’OBNL. Élaboré dans le cadre d’un mandat confié au Collège des administrateurs de sociétés (CAS) par le Secrétariat à la jeunesse (SAJ), le Guide est disponible sur le site du SAJ de même que sur celui du CAS.


Collège des administrateurs de sociétés 

Leader en formation en gouvernance de sociétés, le Collège des administrateurs de sociétés offre la seule certification universitaire en gouvernance de sociétés au Québec, ainsi qu’un éventail de formations spécialisées et de formations sur mesure en entreprise. Voyez tous les détails au cas.ulaval.ca

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie