Vous lisez : Connaissez-vous la Politique relative à l’embauche d'étudiants et de stagiaires?

Fruit d’une recherche et de travaux réalisés avec différents partenaires, la Politique relative à l’embauche d’étudiants et de stagiaires a été adoptée par l’Ordre, en 2008, afin de sensibiliser et de guider les entreprises. Sur ce plan, les CRHA et CRIA exercent un rôle de conseillers et d’agents de changement. Cette politique peut vous aider à jouer votre rôle-conseil auprès de vos clients et employeurs. Bonne lecture!

Préambule

Les entreprises doivent pouvoir compter sur une main-d’œuvre instruite qui assure son développement et sur une relève qui saura relever les défis de demain. Pour y arriver, elles doivent disposer de jeunes employés possédant la scolarité requise.

La politique relative à l’embauche d’étudiants et de stagiaires, préparée à l’intention des employeurs, recense les diverses pratiques implantées dans les entreprises pour encourager les jeunes à poursuivre leurs études jusqu’à l’obtention d’un diplôme. Elle présente donc des principes applicables dans toute entreprise. Les voici... 

Principe général

En général, l’entreprise doit veiller à ne pas offrir un emploi permanent à un étudiant qui n’a pas terminé ses études. Quant aux jeunes qui ont abandonné l’école, l’entreprise doit les embaucher en leur offrant l’accompagnement requis pour les motiver à obtenir un diplôme.

Embauche d’étudiants

Cette politique vise à permettre aux employés étudiants d’acquérir une expérience professionnelle tout en les encourageant à poursuivre leurs études. Pour que les étudiants acquièrent de l’expérience dans leur domaine, l’entreprise s’engage à donner à au moins 50 % de sa main-d’œuvre étudiante un emploi en lien avec son champ d’études.

De plus, afin de ne pas favoriser le décrochage scolaire, l’entreprise s’engage à ne pas embaucher une personne qui n’a pas obtenu au minimum un diplôme d’études secondaires. 

Par ailleurs, pour l’entreprise, il est important que ses employés obtiennent un diplôme à la fin de leurs études. C’est pour cette raison qu’elle exige que les candidats possèdent le diplôme obligatoire pour le poste à pourvoir. Si elle embauche un étudiant qui est en voie d’obtenir son diplôme, celui-ci doit s’engager à terminer ses études dans un délai raisonnable (au maximum un an).

Nombre d’heures et horaire de travail

L’employeur est conscient que les étudiants doivent concilier leur horaire de cours et leur horaire de travail. Pour ce faire, l’entreprise s’engage à ne pas faire travailler les étudiants plus de 15 heures par semaine (sauf sur demande de l’étudiant).

De plus, l’entreprise s’engage à ne pas faire travailler un étudiant après 21 h 30 le soir précédant une journée de classe. De cette façon, l’étudiant disposera du nombre d’heures de sommeil requis pour être dispos pendant les heures de cours.

Emploi d’été

L’entreprise s’engage à embaucher des étudiants pour remplacer les employés permanents en vacances. Cela leur permettra d’amasser suffisamment d’argent pour pouvoir travailler seulement à temps partiel pendant la période scolaire.

Horaire flexible en période d’examens

L’employeur s’engage à diminuer le nombre d’heures de travail hebdomadaire des étudiants, particulièrement en période d’examens, afin de faciliter la conciliation travail/études. L’étudiant devra indiquer à son supérieur immédiat, au moins trois semaines à l’avance, ses heures de disponibilité pendant ces périodes. 

Paiement des frais de scolarité

Afin d’encourager les employés étudiants à poursuivre leurs études, l’entreprise s’engage à rembourser les frais de scolarité ainsi que les manuels nécessaires après approbation de la demande par le service des ressources humaines. Le remboursement est fait sur preuve de la réussite du cours.

Embauche de stagiaires

Pour effectuer un stage dans l’entreprise, l’étudiant doit fournir la documentation relative au programme de formation collégiale ou universitaire dans lequel il est inscrit (le stage doit faire partie intégrante du programme). Une copie de ces documents doit être remise au supérieur immédiat et au responsable des ressources humaines.

L’étudiant stagiaire doit déterminer, avec son supérieur immédiat, les tâches à effectuer, le nombre total d’heures de stage, le degré d’implication des supérieurs ainsi que tout autre point pertinent au stage. À la fin du stage, une copie du rapport de stage doit être remise au directeur du service.

Tous les stages réalisés dans l’entreprise sont rémunérés en fonction dans la scolarité atteinte.

Par l’application et la mise en valeur de cette politique, l’employeur encourage l’obtention d’un diplôme par les jeunes.

Rappel…

Formation et intégration

Parce que la santé et la sécurité du travail doivent demeurer une priorité, il est important, dans le cadre du processus d’intégration des étudiants ou de leur formation, de les sensibiliser aux dangers possibles et de les informer sur les équipements de travail sécuritaires.

Source : Espace professionnel, mars 2012

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie