Vous lisez : Le mentorat réflexif basé sur les forces
« Dans la vie, rien n’est à craindre, tout est à comprendre ». Marie Curie

Pour la première fois dans l’histoire humaine, nous faisons face à trois révolutions simultanées (1) – technologique, climatique et démographique – qui amènent une transformation des compétences et un besoin de s’adapter à la vitesse grand V. Le World Economic Forum mentionne par ailleurs que la capacité à apprendre dans l’action constitue une compétence essentielle du futur (2).

Dans ce contexte, plusieurs organisations mettent en place des programmes de mentorat individuel ou de groupe visant à accélérer le développement professionnel. Toutefois, des questions demeurent : comment s’assurer de ne pas être le « programme du jour »? Comment maintenir le succès dans le temps?

Le mentorat prend un nouvel essor

Le mentorat se définit comme « une forme de développement et d’apprentissage basée sur une relation interpersonnelle de soutien et d’échange dans laquelle une personne d’expérience investit sa sagesse acquise et son expertise afin de favoriser le développement d’une autre personne qui a des compétences à acquérir et des objectifs professionnels à atteindre » (C. Cuerrier, UQAM (8)).

Les facteurs de succès pour la pérennité : les 4 S

Quatre facteurs clés contribuent à la pérennité des programmes de mentorat interdisciplinaires (3).

Premièrement, un programme doit être structuré avec une gouvernance, un comité de coordination et une approche planifiée pour le jumelage des dyades. Deuxièmement, une structure flexible de soutien|d’accompagnement doit être mise en place pour accompagner les mentors et les mentorés dans leur parcours. Troisièmement, une synergie doit exister entre toutes les parties prenantes pour assurer une communication fluide et effectuer les ajustements au besoin. La synergie doit être plus particulièrement construite entre le mentor et le mentoré. Dans certains cas, ceci implique un jumelage plus personnalisé qui tient compte de l’expertise et de la compatibilité entre les individus. Enfin, le programme doit avoir une signature unique alignée sur les besoins organisationnels.

Une signature unique : le mentorat réflexif basé sur les forces

Notre expérience démontre que le succès des programmes associatifs interdisciplinaires s’articule autour d’une approche mentorale distinctive : le mentorat réflexif basé sur les forces. Comme l’illustre le graphique ci-dessous ce type de mentorat se situe dans une zone d’accompagnement croisée, car il vise à stimuler le développement de la pensée réflexive (4) chez les mentorés en vue de favoriser les prises de conscience, l’épanouissement professionnel et l’autonomie. Le mentorat réflexif est fondé sur un processus de questionnement qui reconnaît la personne mentorée comme étant l’experte de sa propre situation (5 et 6).

Cette approche mentorale fait donc évoluer le rôle du mentor de celui de sage transmettant son savoir à celui de guide qui fait appel à ses capacités d’écoute attentive|attentionnée, au questionnement et à la rétroaction bienveillante pour stimuler les réflexions du mentoré.

Le questionnement réflexif encourage le mentoré à éveiller sa curiosité et son imagination. On définit la curiosité comme « la qualité d’une personne curieuse, avec une soif d’apprendre et de connaître. » (Antidote); « une attitude de disponibilité et/ou d'intérêt à l'égard d'un sujet ou d'un phénomène donné. » (Wikipédia); « une tendance qui porte à apprendre, à s’informer, et à connaître de nouvelles choses. Un esprit curieux ne néglige aucune occasion de s’instruire. » (Petit Robert).

Afin d’accélérer la relation mentorale, on aura recours à une approche basée sur les forces qui encouragera le mentor et le mentoré à débuter leurs discussions par un échange sur leurs points forts respectifs. Des questionnaires comme le Gallup StrengthsFinder (7) permettent de redécouvrir les forces de chacun. Le mentor peut ainsi comprendre plus rapidement ce qui anime le mentoré et apprécier son style de leadership, ce qui lui permettra d’adapter son questionnement, ses conseils et son approche de communication en conséquence. Le mentoré, quant à lui, comprendra mieux son mentor et ses perspectives au-delà de son rôle et de son expérience.

Cette approche basée sur les forces stimule le dialogue et le partage mutuel, encourageant le mentoré à contribuer lui aussi à cette relation axée sur un lien de confiance et un respect mutuel. Un réel accélérateur de la relation mentorale!

Conclusion

Le mentorat réflexif basé sur les forces constitue une approche d’accompagnement novatrice qui permet de progresser professionnellement avec plus de confiance et de perspective. Selon Johanne Thibeault, responsable du programme de mentorat MIROIR du cégep de Trois-Rivières, « puisque le développement d’une pratique réflexive est le travail de toute une carrière et un cheminement qui exige de donner un sens à nos pratiques professionnelles, le mentorat est une forme d’accompagnement privilégié qui permet d’accélérer ce développement. »

Références

  1. Louis Vachon, Président de la Banque Nationale
  2. World Economic Forum. The five things to know about the future of jobs.
  3. Inspiré de : Forum sur le mentorat - Conférence – Développer la capacité mentorale (janvier 2019) en partenariat avec l’Ordre des conseillers en ressources humaines du Québec.
  4. Dewey, J. (2004). Comment nous pensons. Comment faire de la philosophie. Les empêcheurs de penser en rond. Le Seuil. p. 15
  5. Voir le micromodèle Thibeault, 2003 dans : Thibeault, J. (2003). The relationship between student teachers and cooperating teachers as a foundation for the development of reflective thinking: an exploratory study based on student teachers’ perceptions. Thèse doctorale, Université McGill, p. 149-177.
  6. Korthagen, F.A.J. et Wubbels, T. (1995). Characteristics of reflective practitioners: Towards an operationalisation of the concept of reflection. Teachers and Teaching, 1(1), p. 51-72.
  7. Gallup Strengthsfinder
  8. Cuerrier, C (2012) – Le programme de mentorat à CFA-MTL
  9. Cuerrier, C (2011). Le mentorat et le monde du travail au Canada : le modèle de référence canadien.
  10. Sabourin, N. et Cheshire, Réinventer les plans de développement à l’ère de l’agilité.
  11. Mentorat Québec : https://mentoratquebec.org/

Auteurs

  • Nathalie Sabourin, M. Sc., CRHA. Experte en développement et facilitation collaborative. Coach Gallup StrengthsFinder (depuis 2008). Elle accompagne des organisations à la recherche de solutions novatrices pour solidifier le leadership participatif et la performance des équipes. En mentorat, Nathalie offre des services d’accompagnement individuel et de groupe basé sur l’approche des forces pour la mise en œuvre d’initiatives de développement, et pour la formation auprès des mentors et des mentorés. Elle est co-auteure de Collaborer et agir – mieux et autrement, un guide pratique pour l’implantation de groupes de codéveloppement professionnel, et coach senior à l’UQAM au sein de l’équipe de recherche partenariale sur le codéveloppement. Fondatrice de Groupe Sabourin Consult inc. nathalie@sabourinconsult.com
  • Johanne Thibeault, Ph. D. Instigatrice et coordonnatrice du programme de mentorat réflexif MIROIR au cégep de Trois-Rivières, où elle enseigne depuis 25 ans. Titulaire d’une maîtrise en administration scolaire de l’UQTR, ainsi que d’un doctorat en éducation de l’université McGill, Johanne propose une démarche d’accompagnement réflexive fondée sur un micromodèle mis au point au fil de ses recherches. Son approche créative en matière de mentorat s’appuie sur des bases théoriques et pratiques solides. Conférencière bilingue, elle forme des mentors en matière d’accompagnement réflexif depuis 2009. johannethibeault@msn.com.
  • Ron Cheshire, MBA, VP, Foyston, Gordon & Payne. Coach Gallup StrengthsFinder. Passionné par le développement du potentiel, Ron a implanté des programmes de mentorat dans le secteur financier montréalais (CFA Montréal et PRMIA) pour propulser le leadership dans ce secteur. Cadre supérieur bilingue en gestion de placements, il se démarque par sa solide expérience dans les domaines du développement des affaires et du marketing, de la gestion des investissements, et de l’établissement de partenariats. Il met aussi ses talents à contribution pour développer la communauté de soccer de sa région. ron@roncheshire.com
Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie