Vous lisez : L’inspection professionnelle démystifiée...

Par Pierre-Alain Rey, CRHA, inspecteur principal et Gilles Normandeau, CRHA

Depuis peu, Lisa est conseillère en santé et sécurité du travail dans une entreprise qui compte environ 850 employés. Orientée principalement en prévention, elle n’a pas encore implanté tous les programmes voulus. Ayant appris qu’elle fera bientôt l’objet d’une visite d’inspection professionnelle, elle ne sent pas très à l’aise à cette idée et ne sait pas à quoi s’attendre. Tour d’horizon sur l’inspection professionnelle et sur ses intervenants.

Qu’attend-on du CRHA ou CRIA lors d’une inspection?

Dans le cadre de l’inspection professionnelle, le CRHA ou CRIA doit démontrer qu’il maîtrise, dans son ou ses champs de pratique, les compétences spécialisées identifiées dans le Guide des compétences professionnelles.

Rappelons que le Guide inclut les compétences fondamentales et les compétences spécialisées que doit posséder tout CRHA ou CRIA. Chaque compétence est accompagnée d’un tableau où on trouve les principaux gestes clés, les principales compétences personnelles sollicitées, les normes applicables et les bonnes pratiques. Vous pouvez le consulter à l’adresse suivante : http://guide.portailrh.org/guide

Ainsi, Lisa doit être compétente dans son champ de pratique, qui est la santé et la sécurité du travail. En d’autres mots, même si le membre n’a pas l’occasion d’exercer dans les champs d’expertise qu’il déclare maîtriser, il doit connaître les compétences correspondantes et être en mesure de le démontrer. C’est donc dire que, si Lisa indique comme champ de pratique non seulement la santé et la sécurité du travail, mais aussi les relations du travail, elle doit être en mesure de justifier ses compétences par ses actions et diagnostics dans ces deux champs de pratique. Enfin, lors de l’inspection professionnelle, Lisa devra avoir en main tous les dossiers matériels justifiant ses décisions professionnelles.

Bien entendu, au sein de son entreprise, un membre pourrait ne pas avoir à poser certains des gestes clés indiqués pour son champ d’expertise. Cela pourrait être le cas si une équipe de conseillers se partagent les tâches. Par contre, si le CRHA ou CRIA est seul à exercer dans son champ d’expertise, il doit non seulement démontrer les compétences professionnelles nécessaires, mais aussi être capable d’en poser tous les gestes clés. De plus, même s’il ne pose pas tous les gestes clés lui-même, le membre doit pouvoir établir qu’il s’est soucié que ceux-ci soient correctement effectués par quelqu’un d’autre au sein de l’entreprise ou par une autre personne (un consultant, par exemple).

En s’assurant que sa pratique respecte les règles de l’art, le CRHA ou CRIA démontre son engagement envers la protection du public et son souci de l’image de la profession dans les entreprises.

Qu’est-ce que l’inspection professionnelle?

L’inspection professionnelle est un mécanisme obligatoire qui s’inscrit dans la mission de surveillance de la pratique professionnelle de l’Ordre. Il s’agit de vérifier que les membres inspectés se conforment à la réglementation. Voici les principales étapes d’une inspection...

L’Ordre envoie un avis par courriel à chacun des membres sélectionnés de façon aléatoire.

  • Le membre choisi une plage de disponibilité pour la visite d’inspection professionnelle à de l’application prévue à cet effet sur le site de l’Ordre
  • Le membre remplit un questionnaire en ligne et le transmet à l’Ordre, qui en fait un suivi
  • L’inspecteur fait sa visite d’inspection, remplit son rapport d’inspection et le transmet à l’Ordre, qui présente le dossier au CIP
  • L’Ordre transmet un rapport pouvant contenir des recommandations d’amélioration de la pratique et des constats de non-conformité, le cas échéant
  • Le membre corrige la non-conformité identifiée par le CIP et en fait la preuve à l’Ordre
  • Enfin, l’Ordre ferme le dossier.

C’est ainsi que le processus d’inspection professionnelle démontre au public qu’il peut faire confiance aux membres de l’Ordre, car il vise à s’assurer que chaque CRHA ou CRIA possède et applique en tout temps les compétences professionnelles pertinentes, quelle que soit l’entreprise où il exerce sa profession.  

Références

Guide des compétences, disponible sous l'onglet Formation continue du Portail de l'Ordre. www.portailrh.org/formationcontinue

Source : Espace professionnel, novembre 2011

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie