Vous lisez : Guide pour un accueil et une intégration réussis

Depuis la fin des années 1980, les enjeux liés à l’accueil et à l’intégration ont été progressivement formalisés par les consultants RH et les auteurs américains. Initialement ciblée sur l’intégration des cadres, cette problématique s’est étendue à l’ensemble des catégories de salariés, avec pour objectifs de :

  • Réduire l’appréhension qui pèse sur l’expérience des nouveaux arrivants dans l’entreprise;
  • Les aider à donner un sens à leur environnement professionnel;
  • Leur fournir les ressources matérielles et immatérielles (formation, réseau, valeurs, etc.) pour leur permettre d’être rapidement opérationnels et d’assumer leur fonction avec motivation.

Il a fallu plusieurs années pour que la question de l’accueil et de l’intégration se diffuse outre-Atlantique et sensibilise les services RH des entreprises françaises. L’évolution du marché du travail et les attentes des nouvelles générations d’actifs ont confronté les employeurs des PME, des entreprises de taille intermédiaire et des grands groupes à des écueils inédits : la raréfaction de certaines compétences clés, la relative « passivité » des candidats à l’emploi et la volatilité de collaborateurs de plus en plus exigeants en matière d’expérience.

Les coûts directs et indirects, parfois conséquents, liés au roulement de personnel ou à la vacance de postes incitent depuis les employeurs à améliorer leurs stratégies d’intégration et de fidélisation des collaborateurs. Mais force est de constater que les processus déployés, souvent artisanaux, méritent d’être potentialisés par des efforts de formalisation et de numérisation adaptés.

Découvrez notre Guide pour un accueil et intégration réussi ici.

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie