Vous lisez : La télémédecine : parce que le temps, c’est souvent plus que de l’argent

Au Canada, une consultation médicale prend généralement autour de 15 minutes . Toutefois, l’attente peut durer des heures. En outre, les Canadiens s’absentent en moyenne jusqu’à six jours par année pour des rendez-vous médicaux. Ce chiffre double pour ceux qui ont des enfants . Les conséquences? Difficulté à concilier travail et famille, stress et, ultimement, problèmes de santé. Cette perte de productivité est aussi très coûteuse pour les employeurs. En effet, l’absentéisme pour des raisons de santé se traduit par des pertes directes de revenu d’environ 16 milliards de dollars pour les employeurs canadiens .

Il existe une solution : selon une étude récente, de 50 % à 70 % des visites à l’urgence ou au bureau du médecin pourraient être remplacées par des consultations en ligne sans incidence sur la qualité des soins . La télémédecine permet aux patients d’avoir immédiatement accès à un professionnel de la santé partout et en tout temps. C’est rapide, pratique et efficace.

Une idée populaire

Les études le prouvent : la plupart des Canadiens veulent la télémédecine. Selon le Rapport sur le secteur des soins de santé virtuels 2019 de Medisys, 71 % des Canadiens échangeraient leurs avantages actuels contre la télémédecine, et un sur trois serait prêt à payer une partie des frais d’accès. Une enquête réalisée pour le compte de l’Association médicale canadienne révèle que 73 % des Canadiens croient que la télémédecine améliorera l’accès aux soins de santé et 63 % estiment que la qualité globale de ces soins s’en trouvera améliorée .

Avantages de la télémédecine

Pour les employés

  • Consultations sur demande avec un professionnel de la santé pour des problèmes non urgents 24/7, 365 jours par année.
  • Prescriptions écrites, renouvelées et envoyées en quelques minutes.
  • Consultations d’une durée de quelques minutes seulement.
  • Suivi sans rendez-vous.
  • Pas d’incidence sur la journée de travail.

Pour les employeurs

La télémédecine, c’est aussi :

  • un outil de prévention efficace;
  • une façon de stimuler l’engagement chez les employés;
  • un atout de taille pour recruter de nouveaux employés, surtout des millénariaux technophiles.

L’expérience d’un employeur

Ces faits et d’autres données probantes ont convaincu le Mouvement Desjardins d’explorer la télémédecine. En 2018, il a lancé un projet pilote auprès de quelque 5 000 de ses propres employés, qui ont ainsi eu accès à la télémédecine sur leur ordinateur, leur tablette et leur téléphone intelligent. Les résultats sont éloquents :

  • 93 % des employés qui ont utilisé le service l’utiliseraient certainement de nouveau.
  • Les trois quarts des employés ont affirmé que le service apportait une réelle valeur ajoutée au programme de santé et de mieux-être.
  • 76 % des employés n’ont pas eu à se déplacer pour aller voir un professionnel de la santé en personne.
  • 63 % ont pu éviter de s’absenter du travail.

Sur une période de neuf mois, 3 000 employés se sont inscrits au service et 1 675 l’ont utilisé, pour un total de 3 700 consultations. Ils ont été très enthousiastes à propos du service et leurs commentaires ont été extrêmement positifs. La décision a été facile à prendre pour Desjardins, qui l’offre maintenant à l’ensemble de ses 43 000 employés à travers le Canada par l’entremise de son régime d’assurance collective.

Déjà très répandue aux États-Unis, la télémédecine gagne rapidement en popularité au Canada. Elle devrait bientôt devenir un avantage très prisé, tant par les employés que par les employeurs.

Desjardins Assurance désigne Desjardins Sécurité financière, compagnie d’assurance vie.

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie