Vous lisez : La retraite renouvelée et le bonheur

Après avoir consacré une bonne partie de leur vie à travailler, les baby-boomers anticipent une retraite heureuse. Simple, n’est-ce pas? Selon notre expérience auprès de 160 personnes, ce n’est pas toujours aussi simple que ça.

Créer le bonheur à la retraite exige beaucoup de réflexion pour se redécouvrir comme personne une fois que le travail n’est plus au centre de sa vie. Pour beaucoup de personnes, ce genre d’introspection ne vient pas facilement.

Comment les individus en fin de carrière vivent-ils la transition vers la retraite renouvelée?

Selon les résultats obtenus auprès de 160 futurs retraités qui ont complété notre outil diagnostique, le Profil de disposition à la retraite [1] basé sur notre cadre de référence des six sphères de vie et les 15 facteurs de succès, nous constatons certains défis.

  1. Puisque l’identité personnelle est définie par le travail et la carrière, la peur de perdre ses points de repère est omniprésente.
  2. Souvent, les relations interpersonnelles ont été délaissées et une inquiétude que l’isolement s’installera émerge.
  3. Faire l’introspection requise pour définir son propre épanouissement n’est pas une pratique courante.

La plupart des futurs retraités démarrent le processus de transition vers la retraite avec un optimisme où se mêlent certaines peurs face à l’incertitude. Ces sentiments de peurs sont normaux pourvu qu’ils nous poussent à grandir au lieu de nous bloquer et nous figer dans l’inaction. Les futurs retraités sont tous à la recherche du bonheur.

Les baby-boomers sont de grands habitués des changements organisationnels; par contre, à la retraite, ils vivront beaucoup de changements personnels et chaque personne les vivra différemment. Une fois la période initiale de « lune de miel » (de 3 à 18 mois) comblée par la relaxation, les voyages, les activités préférées, les loisirs variés, le temps privilégié avec la famille et les amis, il est normal de se retrouver dans une phase d’inconfort et d’une certaine crise d’identité. On se pose les questions : « Qui suis-je? Qu’est-ce qui apporte un sens à ma vie? »

Quelles sont les étapes qui peuvent faciliter cette transition vers une retraite d’épanouissement?

Étape 1 : Lâcher prise

Lâcher prise sur son identité définie par ce qu’on a fait et accompli dans le passé est la première étape. Le défi est de se redéfinir en devenant authentique face à soi-même. Il s’agit de lâcher prise sur les activités, les choses et les réalisations qui ont été essentielles à son bonheur dans le passé et de déterminer de nouveaux attraits.

C’est fascinant de découvrir l’énergie positive qui peut être générée en lâchant prise sur son identité professionnelle et en travaillant les éléments relationnels, d’estime de soi et de contribution personnelle à sa famille, aux amis, à la communauté et à la société.

Étape 2 : Faire le point

Faire le point comprend bien se connaître, clarifier ses valeurs, confirmer ses passions et ses rêves, reconnaître ses qualités et ses talents et définir ce qui est important à cette étape de vie. L’objectif est de trouver une orientation de vie qui motive et apporte un sentiment profond de réalisation de soi et d’harmonie avec ses valeurs fondamentales.

Étape 3 : Se réinventer

L’épanouissement personnel commence par une attitude positive, un état d’esprit de croissance et de développement et la curiosité d’adopter de nouvelles façons d’être et de faire. L’ouverture aux nouveautés génère beaucoup d’énergie positive pour créer son bonheur.

Il y a des gens pour qui le bonheur à la retraite est plus facile et d’autres qui doivent travailler plus fort pour y goûter. Avons-nous tous la capacité d’être heureux?

La recherche de la Dre Sonja Lyubomirsky[2] démontre que 40 % de la variation de bonheur dans la population s’explique par ce qui est sous son contrôle – les pensées, les sentiments et les actions. L’hérédité compte pour 50 % et les conditions de vie pour 10 %.

Augmenter son bonheur à la retraite de 40 %, c’est possible! La retraite renouvelée peut être une période de vie privilégiée pour provoquer des changements qui bonifieront le bonheur en passant par l’action. Avancer positivement en âge nous permet d’évoluer dans la direction souhaitée.

Se réinventer est le nouveau projet d’actualisation des baby-boomers.

Et quelle belle aventure – même si elle n’est pas toujours simple comme bonjour!

  1. Profil disposition à la retraite (PDR), Retirement Options, Dr Richard Johnson Complété par 160 futurs retraités : 68 % femmes et 32 % hommes; 64 % mariés et 36 % célibataires/divorcés/veufs; âge moyen de 59,4 (de 44 à 70 ans); 49 % francophones et 51 % anglophones; principalement des professionnels.
  2. Dr Sonja Lyubomirsky, Comment être heureux et le rester. Flammarion, Québec., 2008.
Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie