Vous lisez : Erreur sur l’identité du harceleur

Tribunal d'arbitrage

Syndicat des professionnelles et des professionnels du Gouvernement du Québec et Agence du revenu du Québec

Décideur

Brière, Jean-Yves

Type d'action

GRIEFS contestant une suspension de dix jours et une mutation tardive. REJETÉS. GRIEF contestant du harcèlement psychologique. ACCUEILLI.

Résumé

L'erreur concernant l'identité de son harceleur ne peut être retenue contre la salariée puisque le harcèlement de la directrice par intérim s’est exercé de façon pernicieuse, celle-ci tentant de la convaincre que c'était le directeur qui cherchait à se débarrasser d’elle.

Résumé et version intégrale [PDF]
Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie