Vous lisez : Sanction annulée

Tribunal administratif du travail

Leblanc et Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais

CM-2017-3935 (approx. 10 page(s))

17 juillet 2018

Décideur(s)

Lemieux, Yves

Type d'action

PLAINTE pour l'imposition d'une suspension d'une journée. ACCUEILLIE.

Résumé

Le plaignant, en sa fonction de président du syndicat, n’a pas fait preuve d’incivilité et d’insubordination en envoyant un courriel à des gestionnaires les invitant à pourvoir un quart de travail d’éducateurs spécialisés pour la fin de semaine. Le motif de l’employeur ne peut être retenu comme étant une cause juste et suffisante pour la sanction imposée d’une suspension d’une journée.

Résumé et version intégrale [PDF]
Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie