Vous lisez : Ensemble pour une culture inclusive : un rôle primordial pour les CRHA et CRIA

La rareté de la main-d’œuvre est une réalité qui amène tous les dirigeants d’entreprise à ouvrir leurs horizons quant à la diversité. Et c’est une bonne nouvelle! En tant que professionnels agréés, nous avons un devoir de leadership dans la gestion de la diversité, de l’équité et de l’inclusion (GÉDI). Un devoir que certains ont déjà entrepris en mettant sur pied des plans d’action et des pratiques concrètes. Mais ils sont encore trop peu nombreux.

Une enquête menée en 2018 par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), en collaboration avec l’Ordre des CRHA et la Chaire BMO en diversité et gouvernance de l’Université de Montréal, révèle que le secteur privé accuse un réel retard en la matière. Si les professionnels en ressources humaines de ces entreprises affichent de bonnes intentions, ils se heurtent trop souvent à des obstacles, notamment en ce qui a trait à la difficulté de faire valoir l’intérêt de la gestion de la diversité, au scepticisme des employés à l’égard des plans d’équité, et à la difficulté d’orienter les visées de la haute direction à long terme.

La nature humaine est ainsi faite que nous serons toujours portés à nous regrouper en fonction de nos ressemblances. Des biais inconscients qui nous poussent à craindre le changement et les différences sous prétexte de conserver l’harmonie. Mais si on faisait fausse route? N’aurions-nous pas tout à gagner si nous sortions des sentiers battus?

Certaines données scientifiques prouvent entre autres qu’une diversité dans l’âge des employés est un élément positif qui contribue à l’équilibre et au dynamisme du milieu de travail. Le mélange des cultures stimule quant à lui la créativité et l’innovation, et favorise une ouverture d’esprit qui se traduit par de nouvelles façons de penser.

Professionnels agréés : vous êtes au cœur de la solution

Ce sont là des défis de taille, pour lesquels nous avons néanmoins des pistes de solution. L’étude citée précédemment conclut que le manque d’expertise est un enjeu réel lorsque vient le temps de mettre en place un programme efficace et réaliste. Et tous les répondants prônent la nécessité de former les employés déjà en place, soulignant avec raison que l’inclusion est l’affaire de tous.

Le milieu se conscientise peu à peu à cet enjeu, et la très grande majorité reconnaît que la diversité connaîtra une importante croissance au cours des cinq prochaines années, qu’elle sera même marquante pour leur organisation. Malgré cela, bon nombre d’organisations affirment qu’elles n’ont conçu aucun plan pour se préparer à cette nouvelle réalité.

La gestion de la diversité, de l’inclusion et de l’équité est un dossier sensible qui concerne nos valeurs, notre culture et nos comportements. Qui appelle à l’acceptation des différences et au respect de l’autre. Le rôle que nous pouvons et devons jouer en tant que CRHA et CRIA est primordial pour l’épanouissement et le développement de tous les travailleurs du Québec. À nous d’y voir!

Manon Poirier, CRHA

Directrice générale

Ajouté à votre librairie Retiré de votre librairie